Retour à l’ordre constitutionnel : Bah Oury annonce un retard dans le calendrier

il y a 1 mois 42
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Kigali, 18 mai 2024 -Lors d’une interview accordée à TV5 Monde à Kigali, le Premier ministre guinéen a annoncé que le calendrier prévu pour le retour à l’ordre constitutionnel ne sera pas respecté. Cette déclaration confirme les craintes d’un retard dans le processus de transition en Guinée.

Le Premier ministre a attribué ce non-respect du calendrier à un retard dans l’exécution des dix points du chronogramme établi. Il a précisé : « Il y avait un accord entre la Guinée et la CEDEAO par rapport à un agenda pour la réalisation des dix points du chronogramme. Il y a eu un retard et nous assumons ce retard. »

Malgré ce retard, le Premier ministre a tenu à rassurer la population et les partenaires internationaux : « Nous nous activons, comme le président Doumbouya l’a déclaré le 31 décembre dernier, pour que le référendum puisse se tenir à la fin de cette année. »

Cette déclaration du Premier ministre met fin aux spéculations concernant un éventuel glissement du calendrier de la transition guinéenne. Tout est désormais clair pour la classe politique guinéenne qui a toujours soupçonné la junte de vouloir se maintenir au pouvoir.

Le retard dans le calendrier de transition pourrait avoir des répercussions importantes sur la stabilité politique et sociale du pays. Les prochains mois seront cruciaux pour observer comment le gouvernement guinéen et la CEDEAO collaboreront pour rattraper ce retard et assurer un retour rapide à l’ordre constitutionnel.

L’article Retour à l’ordre constitutionnel : Bah Oury annonce un retard dans le calendrier est apparu en premier sur Guinee360 - Actualité en Guinée, Politique, Économie, Sport.

Lire l'article en entier