Mamou : l’ONFPP forme un groupement agricole en production et utilisation des engrais

il y a 3 semaines 42
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

L’Office National de Formation Professionnelle et de Perfectionnement (l’ONFPP) fidèle à son engagement dans l’accompagnement professionnel des communautés, vient d’offrir un appuie  technique à un groupement agricole à Bowal Wann, une localité située à 13km du chef lieu de la préfecture de Mamou. Il s’agit d’un apprentissage en production et à l’utilisation des engrais bio et bio-pesticides.

Ce groupement composé de 100 personnes toutes présentes à cette formation, bénéficie gratuitement de cet apprentissage.

Selon le chef d’antenne de l’ONFPP à Mamou, ils comptent toucher tous les groupements possibles.

« Nous avons donc décidé de commencer par là, parce que lorsque nous sommes venus l’année passée, nous avons repertoriés un certain nombre de problèmes au niveau de l’agriculture. Parmi ces problèmes figuraient la gestion des engrais. La plupart des groupements qui sont là utilisent les engrais chimiques et vous n’êtes pas sans savoir que ces engrais ont des effets secondaires mais aussi ils sont très chers sur le marché. Donc il fallait trouver une alternative pour ses groupements afin d’accroître leur rendement.
Nous sommes donc rentrés en contact avec des spécialistes qui nous ont dit de les orienter vers la production des engrais bio et des pesticides bio. C’est ce que nous sommes venus faire ici. Nous sommes venus avec un certain nombre de kits comme c’est pratique, notamment des kits de protection individuel comme des bottes, des tenues, des gangs et des bavettes parce que la santé est prioritaire. Nous sommes aussi venus avec des outils de travail comme des râteaux, des pèles, des brouettes et des matières consommables. Tout ce qui est nécessaire pour produire les engrais bio sont là notamment, des piments secs, du laye. Et c’est 100 personnes qui seront formées », explique Boubacar Keita, chef d’antenne de l’Office National de Formation Professionnelle et de Perfectionnement à Mamou.

Abou Camara, chef des travaux à l’ENAE de Tolo chargé de cours d’enrichissement des sols et de gestion des intrants agricoles, explique la portée de la thématique.

« Les engrais et pesticides bio sont des produits naturels qui ont peut de danger, qui interviennent dans l’amélioration des propriétés chimiques du sol mais aussi enrichit le sol en éléments nutritifs entrant dans la croissance des cultures. C’est aussi des produits pour lutter contre les insectes nuisibles aux plantes et les maladies bacteriennes et virulaires au niveau des cultures. Donc au lieu d’utiliser les produits chimiques qui sont excessivement nuisibles à la santé de l’homme et l’environnement ainsi que le coût d’achat, c’est ce qui a amené l’ONFPP de me recruter pour diminuer les risques là. Et pour réparer, il faut former les exploitants agricoles à la production et à l’utilisation de ces produits naturels qui sont les engrais bio pesticides. Parmi eux, nous avons du compos qui est un engrais qui joue le même rôle que les engrais potacide. Y’a des déchets des chauves-souris, vous avez le fumier de ferme. Donc les gens peuvent traiter ça et lorsqu’ils traitent ça et ils auront des produits saints. C’est ça l’objectif », a-t-il fait savoir

Formateur

Ibrahima Sory Sow bénéficiaire de cette formation se réjouit.

« La matière dont nous avons reçus les informations, il s’agit d’une bonne formation qui nous reconforte beaucoup. La fabrication de l’engrais à travers les déchets que nous avons ici, diminue non seulement le poid économique sur nous mais aussi nous facilite le travail. Parce que l’engrais que nous achetions pour utiliser ici, a impacté négativement notre rendement, mais ce que nous venons de voir là, va beaucoup nous sauver dans notre association. Et c’est pourquoi nous remercions l’ONFPP tout en leur disant de continuer à nous accompagner dans ce sens là », sollicite-t-il

Pour Adama Sadjo Diallo, cette formation va beaucoup les aider dans leurs activités.

« Parce que avant que nous ne connaissions ce qui vient d’être appris, nous avons beaucoup souffert avec de l’engrais qu’on cherchait au marché. Mais désormais, ce sont les produits de chez nous ici, que nous allons utiliser pour s’en servir », a-t-il dit

Il faut noter que l’ONFPP Mamou compte continuer cette campagne dans plusieurs autres préfectures de la région. Il s’agit notamment de Kegneko, Dounkimania à Dalaba, Kèvaly, Mafara et Pita. L’autre objectif de cette campagne, est de protéger l’environnement

Mamou, Jacques Kamano pour Actuguinee.org

Tel : 624-50-82-79

L’article Mamou : l’ONFPP forme un groupement agricole en production et utilisation des engrais est apparu en premier sur Actuguinee.org.

Lire l'article en entier