Commande publique : qui se cache derrière la société Dimar, accusée de surfacturer ses ‘’marchés’’ ?

il y a 1 mois 38
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

A son slogan ‘’notre expertise au service de votre chantier’’, un observateur de la commande publique guinéenne, rétorque : « c’est plutôt l’expertise de la surfacturation au grand dam du pays ».

A l’origine, «DIMAR est une entreprise guinéenne qui est spécialisée dans la commercialisation et la distribution de tous types de matériel de construction, décoration, bricolage, machines et jardin…», renseigne la page Facebook de l’entreprise. Sauf que, celle-ci, semble, depuis, avoir pris une autre envergure, au point d’être considérée comme un des ogres de la commande publique, sous l’ère CNRD.

Selon nos informations, grâce à la position hautement influente qu’occupe celui qui se cache derrière elle, cette entreprise s’est offerte de nombreux marchés sentant une forte odeur de surfacturation.

C’est le cas, cite-t-on dans les milieux des affaires à Conakry, du contrat de rénovation du siège de la SNG (société navale guinéenne), un dossier qui n’a pas livré tous ses secrets, mais aussi de deux marchés de rénovation au ministère des postes et télécommunications, octroyés sous Ousmane Gaoual Diallo.

La société Dimar, dirigée par un certain Alpha Diallo, serait également adjudicataire d’importants autres contrats dans divers secteurs et services publics.

Selon nos premiers éléments d’enquête sur cette société, toutes les conditions de transparence sont loin d’entourer les différents ‘’marchés’’ qu’elle réussit à s’octroyer.

A suivre !

Mosaiqueguinee.com

Lire l'article en entier