Kankan: arrestation de deux présumés malfrats en possession d’une arme, de 30 tonnes de chanvre indien et de l’argent

il y a 1 mois 110
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Dans la nuit du mercredi à ce jeudi 11 avril 2024, deux présumés bandits de grand chemin ont été arrêtés en possession d’une arme de marque AK47 et une quantité importante de chanvre indien. Ils ont été présentés à la presse locale de Kankan ce matin.

Selon nos informations, ces présumés malfrats seraient à la base de nombreuses attaques à mains armées perpétrées dans la commune urbaine de Kankan.

Colonel Mamady Condé, commandant de la 3ème région militaire de Kankan, explique les circonstances de leur interpellation.

« Ces derniers temps, personnes n’ignorent que la criminalité sévissait la ville de Kankan. Face à cette situation, les forces de défense et de sécurité en collaboration avec les citoyens ont agi ; ce qui nous a permis d’avoir un premier temps des résultats ; donc ils ont réussi à saisir une somme de 40 millions six-cent cinquante mille francs guinéens, un PMAK de AK47, 30 tonnes de chanvre indiens, 2 boîte chargeur de 20 cartouches, une moto de marque Bajaj, un produit pouvant permettre la fabrication des faux billets sous forme de sel et 5 téléphones. C’est ce qui a été saisis sur ces malfrats », a-t-il confié.

Prenant la parole, le procureur près le tribunal de première instance de Kankan a rassuré de défendre les intérêts de la société avant d’indiquer que le droit sera dit dans toutes les affaires judiciaires relevant de son parquet.

« Nous veillerons à l’application de la loi à travers le code de procédure pénale, et le code pénal qui nous donnent des attributions lorsqu’une décision est rendue par les juges de siège, la décision de justice est rendue au nom du peuple de Guinée ; donc nous y veillerons pour une application stricte de la loi, que la population soit rassurée », a promis Marwane Baldé.

Lancinè Cissé, une des victimes des attaques à main armée se réjouit de la bravoure des forces de défense et de sécurité avant de préciser la somme qui lui a été dérobée.

« C’est une satisfaction pour la simple raison d’entendre que nos bourreaux ont été arrêtés, c’est 75 millions de francs guinéens qu’on n’a pris chez moi. Je remercie les services de sécurité pour le travail abattu et je leur demande de redoubler d’efforts pour mettre main sur le groupe restant », s’est-il exprimé.

Cheick Mamady Condé, correspondant régional de Mosaiqueguinee.com à Kankan

Lire l'article en entier