Un mort dans un accident de la circulation à Sokouraba (Mandiana) : 6 policiers et gendarmes trimballés en justice

il y a 1 mois 108
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Les faits pour lesquels ces agents sont poursuivis se sont déroulés le 9 avril dernier au niveau d’un barrage routier à Sokouraba, un district relevant de la commune rurale de Kantoumanina, dans la préfecture de Mandiana. Et selon les informations confiées à Guineematin.com, c’est une fille qui a été tuée dans un accident de la circulation. Un accident qui aurait été provoqué par les policiers et les gendarmes qui tenaient ce barrage. Et c’est pour répondre de ces accusations que ces agents ont été trimballés en justice. Leur procès s’est ouvert hier, mercredi 17 avril 2024, devant le tribunal de première instance de Mandiana, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Mandiana.

Cet accident de Sokouraba avait suscité beaucoup d’émotion et de colère chez les populations. Ibrahima Sangaré, conducteur de taximoto et rescapé de cet accident, avait aussi sollicité justice dans cette affaire. Il accusait les agents d’être responsables de ce qui est arrivé.

« Je transportais un client, ils m’ont demandé de leur présenter mes papiers, une chose que j’ai faite. Ils m’ont demandé de passer, je suis passé. Mais à mon retour, j’ai pris deux autres filles qui m’ont dit de les déposer ici. Arrivé ici, ils m’ont demandé de sortir les papiers, j’ai fait sortir les papiers que j’avais, ils m’ont demandé l’assurance, je leur ai dit que je n’ai pas d’assurance mais, j’ai les autres documents au complet. Du coup, ils m’ont dit de descendre de la moto, donc j’étais en train de descendre de la moto lorsque j’ai aperçu un camion venir vers nous, ils ont signalé le chauffeur pour qu’il s’arrête, mais il ne pouvait pas s’arrêter, j’ai dit de descendre la corde pour qu’on puisse passer, car le camion vient vers nous. Ils m’ont d’attendre. Donc, j’ai dit aux deux enfants de sauter vite s’ils peuvent le faire pour descendre, j’ai sauté de l’autre côté tout comme le second. Mais malheureusement l’autre est restée sous le camion. C’est Dieu qui m’a sauvé, sinon j’allais aussi mourir… Je demande à ce qu’on me rembourse ma moto, car c’est avec ça que je travaille et je suis un chauffeur de taxi-moto. Et qu’ils (les policiers) subissent les conséquences de la loi sur la mort de cette fille », avait-il indiqué.

Le parquet du tribunal de première instance de Mandiana s’est très vite saisis de l’affaire, et les six agents mis en cause ont été convoqués et entendus. Leur procès s’est ouvert hier (mercredi) devant cette juridiction. Et comme on pouvait s’attendre, ils ont tous réfuté les faits mis à leur charge.

Mamadou Lamine Diallo, procureur de la république près le tribunal de première instance de Mandiana

« Nous avons voulu médiatiser ça pour montrer à la population que personne n’est au-dessus de la loi. C’est pourquoi ces policiers et gendarmes, ainsi que le chauffeur du camion, ont tous été interpellés et ont comparu pour nous expliquer les faits. Fatoumata Sylla (policier), Kadi Traoré (brigade chef) et Katherine Haba ont tous reconnus qu’elles ne donnent jamais un reçu malgré qu’elles récupèrent de l’argent aux motards en conflit avec la loi. Jamais un franc n’a été versé au trésor, mais les citoyens qui ont été victimes ont du mal à nous donner des preuves et des précisions pour qu’on sanctionne. En tout qu’à, le dossier a été renvoyé au 27 de ce mois. Mais force restera à la loi. Le chauffeur aussi à la barre a dit qu’il conduit depuis 4 ans, mais qu’il n’a jamais vu les papiers de son camion et son permis de conduire est expiré », a expliqué Mamadou Lamine Diallo, le procureur de la république près le tribunal de première instance de Mandiana.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

The post Un mort dans un accident de la circulation à Sokouraba (Mandiana) : 6 policiers et gendarmes trimballés en justice first appeared on Guineematin.com.

L’article Un mort dans un accident de la circulation à Sokouraba (Mandiana) : 6 policiers et gendarmes trimballés en justice est apparu en premier sur Guineematin.com.

Lire l'article en entier