Mort de Mamadou Diallo à cosa: « C’est très regrettable de voir qu’on continue de banaliser la vie humaine dans notre pays » (OGDH)

il y a 1 mois 120
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

La trentaine, Elhadj Mamadou Diallo a été fauché par balle lors de la manifestation qui a éclatée dans la journée du lundi 19 mars 2024 à Cosa.

Selon des témoins, ce jeune conducteur de moto taxi était en train de sensibiliser de jeunes manifestants lorsqu’il a été touché par la balle avant de succomber à ses blessures plus tard.

Un mort de trop que regrette l’organisation Guinéenne de défense des Droits de l’homme et du citoyen.

« C’est avec beaucoup d’indignation que nous avons appris cette information concernant la mort de Elhadj Mamadou Diallo qui aurait été tué par balles à l’occasion d’une manifestation spontanée à Cosa. C’est très regrettable de voir qu’on continue à banaliser la vie humaine dans notre pays. Nous rappelons que notre pays est partie à l’essentiel des instruments juridiques internationaux garantissant le droit à la vie. A ce titre, nous disons que le maintien d’ordre public doit obéir à nos obligations internationales en matière de droit de l’homme, ce, en toute circonstance d’autant plus l’article 8 de la charte de la transition dispose en son alinéa 2 qu’aucune situation d’exception ne peut justifier les violations des droits de l’homme.

Aux personnes qui se livrent à des actes de vandalisme sur la voie publique, nous leur disons que la liberté de chacun doit s’arrêter là où commence celle des autres », a souligné Alseny SALL, en charge de la communication de l’OGDH dans un entretien qu’il a accordé à Mosaiqueguinee.com.

Hadjiratou Bah

Lire l'article en entier