Important coup de filet réussi à Kankan: plusieurs bandits dangereux dont un militaire mis aux arrêts

il y a 1 semaine 92
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Kankan, la deuxième ville du pays a été confrontée ces derniers temps à une flambée du grand banditisme. Face à ce phénomène, les forces de police de Kankan a initié une opération coup de poing dans certains milieux de la ville. Ce mardi 14 mai, les responsables de la police de Kankan ont présenté à la presse les premières moissons de ce coup de filet.

A les croire, ce sont 4 individus qui ont été mis arrêts avec un arsenal composé de trois armes de types PMAK, un pistolet automatique et des cartouches de munitions.

« Les quatre premiers mois de cette année ont été marqués par la recrudescence de la criminalité, notamment des attaques à main armée, parfois suivies de pertes en vies humaines dans toute la région. Le ministère de la Sécurité nous a récemment envoyés 6 experts pour superviser nos opérations. Ils ont utilisé tous les moyens techniques et pratiques de recherche et d’investigation pour traquer et appréhender Laye Moriba Condé, alias Boutiquier, le fugitif de la dernière attaque à main armée contre un kiosque Orange Money le 17 avril 2024 à 15 heures 40 au quartier Kabada 1, où un montant de 17 millions a été volé et un citoyen abattu. Ce suspect est également en possession de deux armes de guerre AK47 et d’un pistolet automatique. Il est également l’organisateur de l’attaque à main armée et de l’évasion de détenus de la prison civile de Siguiri en 2023 ; Djibril Camara, alias Dabis, ce suspect est en possession d’une arme de guerre AK 47. Il s’était également évadé de la prison centrale de Kankan le 18 juillet 2023 à l’aide d’un pistolet automatique ; Mamady Kobaya Condé, adjudant de l’armée de terre, chargé d’assurer le transport des armes du lieu de cache aux lieux des opérations. Il fournit également à la bande des munitions et des armes de guerre. Enfin, Oumar Camara, alias ‘’Bongo’’, domicilié à Bouré, dans la préfecture de Siguiri. Il est chargé de la garde des armes après les attaques. Au total, 3 AK 47, 3 boîtes de chargeurs, 37 munitions, un pistolet automatique et sa boîte chargeur garnie de 8 cartouches ont été retrouvés chez lui », a déclaré colonel Abdel Kader Touré, directeur régional de la police.

Suite à cette grosse prise réalisée par les agents des services de sécurité, le procureur général Mamadou Dian Bora Diallo, a exprimé ses sentiments en ces termes : « c’est une fierté pour le parquet général. La lutte contre la criminalité engagée dans notre ressort sera sans faille. Sous nos instructions, ces individus seront déférés sans tarder et j’invite la population à continuer de collaborer avec les agents pour garantir leur sécurité. »

Lire l'article en entier