Emerse Faé chasse un binational : « On ne vient pas ici par défaut »

il y a 1 mois 89
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

L’équipe nationale de la Côte d’Ivoire, championne d’Afrique, attire les convoitises auprès de certains joueurs. Emerse Faé a évoqué cette situation avec le dossier Tiémoué Bakayoko. L’actuel sélectionneur des Éléphants s’est voulu très clair sur le sujet.

Dans une récente déclaration, Tiémoué Bakayoko a laissé entendre qu’il pourrait envisager de représenter la Côte d’Ivoire sur la scène internationale. Cette révélation a suscité des réactions, notamment celle du sélectionneur des Éléphants, Emerse Faé, qui a réagi sans détour.

Tiémoué Bakayoko drague Emerse Faé

Tiémoué Bakayoko, d’origine ivoirienne mais ayant opté pour l’équipe de France, a honoré sa seule sélection avec les Bleus lors d’un match amical contre l’Espagne en 2017. Cependant, lors d’un entretien accordé au journal L’Équipe, le milieu de terrain a exprimé des regrets quant à cette décision et a laissé entendre qu’il pourrait réévaluer sa carrière internationale. « Si je devais continuer à jouer pour la Côte d’Ivoire, j’aurais l’impression de me renier. Mais j’ai évolué, je ne dis pas non, je ne dis pas oui… », a déclaré Bakayoko.

Emerse Faé

La réaction ne s’est pas fait attendre du côté de la Fédération Ivoirienne de Football. Emerse Faé, le sélectionneur des Éléphants, a répondu sans équivoque à cette déclaration. Bien que reconnaissant le talent de Bakayoko, le sélectionneur ivoirien a souligné l’importance de la cohérence et de l’engagement envers l’équipe nationale. Lors de son passage dans l’émission « Talent d’Afrique » sur Canal+ Sport, Emerse Faé, le nouveau sélectionneur des Éléphants, a été confronté à la question de l’éventuelle sélection de Tiémoué Bakayoko.

Dans une réponse franche et directe, Emerse Faé a choisi de ne pas susciter de faux espoirs chez le joueur actuellement sous contrat avec Lorient. « Tiémoué Bakayoko est un joueur exceptionnel, comme en témoigne son parcours à Monaco, mais son profil n’est pas une priorité pour l’équipe nationale de Côte d’Ivoire. Les joueurs binationaux ne doivent pas être sélectionnés par défaut. Nous avons instauré un état d’esprit lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations, et nous ne pouvons pas nous permettre de le compromettre », a déclaré Emerse Faé de manière catégorique.

Emerse Faé, droit dans ses bottes

Cette déclaration sans équivoque d’Emerse Faé clôt ainsi toute spéculation sur une possible sélection de Bakayoko avec les Éléphants. Le message est clair : l’engagement total envers l’équipe nationale est une priorité absolue, et les joueurs binationaux doivent faire preuve de cette même dévotion pour être considérés. Le sélectionneur ivoirien est d’ailleurs une preuve de cette implication désintéressée lui qui fait la Une de la presse sportive ivoirienne concernant son salaire. Un salaire qui fait polémique.

Emerse Faé

Des rumeurs concernant le salaire proposé au sélectionneur Emerse Faé par la Fédération Ivoirienne de Football ont circulé en ligne le lundi 26 février. Selon ces rumeurs, la FIF aurait rejeté une offre de 40 millions de francs CFA présentée par Emerse Faé, préférant lui proposer un salaire de 10 millions. Bien que non confirmées, ces allégations ont provoqué des réactions sur les réseaux sociaux. En réponse à ces rumeurs, la Fédération Ivoirienne de Football a publié un communiqué pour clarifier la situation.

Dans ce communiqué, la FIF a d’abord nié la véracité de ces informations, puis a émis des avertissements à l’égard des personnes diffusant de fausses nouvelles. « Le salaire de Monsieur Emerse FAE, nouveau Sélectionneur-Entraîneur des Éléphants, fait l’objet de spéculations sur les réseaux sociaux« , a déclaré la FIF. Le communiqué poursuit en condamnant fermement la propagation de telles informations erronées et en mettant en garde contre tout lynchage médiatique des dirigeants fédéraux. La FIF a également souligné que le processus contractuel avec Emerse FAE se déroule normalement, en toute confidentialité et responsabilité.

L’article Emerse Faé chasse un binational : « On ne vient pas ici par défaut » est apparu en premier sur Afrique Sports.

Lire l'article en entier