Du matériel et des instructeurs militaires russes sont arrivés au Niger

il y a 1 mois 33
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Des instructeurs russes sont arrivés mercredi à Niamey, qui a également réceptionné sa première livraison de matériel militaire russe dans le cadre de la nouvelle coopération sécuritaire entre Niamey et Moscou, a annoncé jeudi soir la télévision publique nigérienne.

« Nous avons assisté ce mercredi 10 avril 2023 à l’arrivée à Niamey d’un l’Iliouchine-76, un gros porteur russe, transportant du matériel militaire de dernière génération avec à son bord des instructeurs militaires du ministère russe de la Défense », a annoncé la télévision publique Télé Sahel. La fédération de Russie va « doter » le Niger et « installer un système de défense anti-aérien » capable « d’assurer le contrôle total de notre espace aérien », a affirmé la télévision, en montrant des images filmées de nuit du gros porteur russe à son atterrissage à l’aéroport de la capitale nigérienne Niamey.

Les instructeurs militaires russes, dont le nombre n’a pas été précisé, « assureront une formation de qualité » aux militaires nigériens « pour une utilisation efficiente du dudit système », a affirmé la télévision publique. « Nous sommes ici pour former l’armée du Niger et l’aider à utiliser le matériel militaire qui vient d’arriver. C’est du matériel de différentes spécialités militaires », a déclaré sur cette télévision un des instructeurs russes. « Nous sommes ici pour développer la coopération militaire entre la Russie et le Niger ».

Le 26 mars, le chef du régime militaire au Niger, le général Abdourahamane Tiani, s’était entretenu au téléphone avec le président russe Vladimir Poutine pour discuter notamment du « renforcement » de leur coopération sécuritaire, avait indiqué un communiqué officiel nigérien.

« Les deux chefs d’Etat » avaient « échangé sur la nécessité de renforcer la coopération sécuritaire » entre la Russie et le Niger « pour faire face aux menaces actuelles », avait précisé le communiqué, alors que les attaques jihadistes minent le Sahel. Mi-mars, le Niger avait dénoncé avec « effet immédiat » l’accord de coopération militaire avec les Etats-Unis, remettant en question la présence d’un peu plus de 1.000 soldats américains au Niger.

Le Niger, comme le Burkina et le Mali voisins, est confronté à des violences jihadistes récurrentes et meurtrières depuis des années, perpétrées par des groupes jihadistes affiliés à Al-Qaïda et au groupe Etat islamique (EI). Dans ces trois pays, les gouvernements civils ont été renversés par des coups d’Etat militaires successifs depuis 2020.

En outre, ces trois anciennes colonies françaises ont tourné le dos à Paris et se sont rapprochés économiquement et militairement de nouveaux partenaires, dont la Russie, avant de se regrouper au sein de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) avec pour objectif de créer une fédération. Mi-janvier, la Russie avait déjà annoncé avoir convenu d’« intensifier » sa coopération militaire avec le Niger. Une délégation russe s’était rendue à Niamey en décembre pour discuter avec les militaires. Des accords sur le renforcement de la coopération militaire avaient alors été signés.

AFP

L’article Du matériel et des instructeurs militaires russes sont arrivés au Niger est apparu en premier sur Mediaguinee.com.

Lire l'article en entier