Mines-Haute Guinée : le DGA du Fonds d’Investissement Minier prône une gestion guinéenne exclusive des carrières

il y a 1 jour 79
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Une délégation du Fonds d’Investissement Minier (FIM), dirigée par son Directeur Général Adjoint (DGA), Bangaly Touré, a effectué une mission de travail dans la région de la Haute Guinée du 3 au 9 juin.
Le travail de l’équipe du FIM a commencé à Kankan, le chef-lieu de la région, où elle a rencontré les principaux responsables locaux des mines. Bangaly Touré a profité de cette séance de travail pour rappeler l’importance cruciale de s’approprier pleinement la vision du Président de la République, le général de corps d’armée Mamadi Doumbouya, concernant la transformation du secteur minier guinéen, notamment en ce qui concerne le mégaprojet d’exploitation des minerais de fer du Simandou.
Quant au contenu local, le DGA du FIM a insisté sur l’urgence et la nécessité de respecter strictement ce principe, conformément à la volonté exprimée par le Chef de l’État. Il a précisé que l’une des vocations fondamentales de son institution est la gestion des carrières. « Les carrières sont l’un des moteurs essentiels du développement du projet Simandou, et leur gestion doit rester exclusivement réservée aux Guinéens, comme prévu dans les dispositions du Code minier. Le respect de ce contenu local doit être une exigence impérative, comme nous le rappelle le président de la République, le général Mamadi Doumbouya. »
Après l’étape de Kankan, le DGA du FIM, au pas de charge, s’est rendu dans les préfectures de Mandiana, Kouroussa et Kérouané. Partout, il a exprimé des préoccupations concernant l’appropriation inadéquate du concept de « contenu local » par certains responsables. « Le long du corridor de Simandou, nous constatons une présence significative de travailleurs étrangers dans les carrières, occupant des postes allant jusqu’à celui de chauffeur de camion. Tandis que des Guinéens occupent des fonctions superficielles, de façade permettant aux étrangers de mieux profiter de toute la chaîne », a dénoncé Bangaly Touré.
Sur l’impact économique négatif de cette situation pour le pays, le DGA du FIM a averti : « dans le secteur des carrières, par exemple, force est de constater qu’aucune entreprise gérée par des Chinois ne possède de compte bancaire domicilié dans nos banques. Cela doit nous interpeller. Nous enregistrons de lourdes pertes, et le principe du contenu local est sérieusement compromis par nos propres actions. »
L’une des missions du Fonds d’Investissement Minier, telle qu’instruite à notre Directeur Général, monsieur Koulako Camara, par le président Mamadi Doumbouya, vise à redresser cette situation et à s’assurer que les directives présidentielles soient strictement suivies partout sur le territoire national. « Nous devons tous travailler ensemble pour traduire cette noble vision du Président de la République dans la réalité. C’est ce qui garantira à tous les Guinéens une meilleure redistribution des revenus miniers », a-t-il lancé en substance.
Il est important de souligner que cette première sortie du DGA du FIM dans la région de la Haute Guinée s’avère particulièrement cruciale et bénéfique. Elle a permis d’aligner les acteurs du secteur minier sur les objectifs nationaux, afin de renforcer le développement local par une gestion rigoureuse et patriotique des ressources minières du pays, commente enfin, le DGA du FIM.

Lire l'article en entier