Le retour à l’ordre constitutionnel pas possible cette année, suppression de près de 180 EPA (Bah Oury à Tv5Monde)

il y a 3 semaines 96
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Le Premier ministre guinéen Amadou Oury Bah depuis Kigali où il a participé les 16 et 17 mai à l’Africa Ceo Forum a déclaré dans un entretien exclusif à TV5Monde que le calendrier pour le retour à l’ordre constitutionnel cette année ne sera pas respecté.

Screenshot

«Le calendrier pour le retour à l’ordre constitutionnel [en Guinée] tel qu’il a été défini ne sera pas respecté. Parce qu’initialement, il était prévu la fin de la transition cette année. Mais à la fin de cette année, ce qui pourrait être organisé c’est le référendum constitutionnel », déclare le chef du gouvernement, interrogé par Mariam Koné.

Parlant des réformes en cours, Amadou Oury Bah indique que plus de 170 EPA (établissement public à caractère administratif) seront supprimés.

« Nous avons pris une ferme résolution de s’attaquer au conservatisme qui font que la Guinée pendant très longtemps a évolué dans une logique inflationniste. C’est la raison pour la laquelle dans les prochains jours on va annoncer la suppression de beaucoup d’établissements publics administratifs qui d’une manière ou d’une autre ont impacté négativement la répartition des revenus des transferts de notre pays ». Ajoutant que sur «  277 EPA, nous allons ramener ces EPA à un nombre qui avoisine simplement les 98 ou 99 ». Interview🔻

 

L’article Le retour à l’ordre constitutionnel pas possible cette année, suppression de près de 180 EPA (Bah Oury à Tv5Monde) est apparu en premier sur Mediaguinee.com.

Lire l'article en entier