La Chine s’efforce de créer un environnement commercial de classe mondiale

il y a 1 mois 43
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Par Li Haoran, journaliste au Quotidien du Peuple

Que peut offrir un environnement commercial sain ? En tant que première grande base de production chimique en Chine exploitée uniquement par une société étrangère, le site Verbund de BASF à Zhanjiang, dans la province du Guangdong (sud de la Chine), a connu un développement rapide. Ses premières installations de production ont été mises en place en 2020, et en janvier dernier, son usine de polyuréthane thermoplastique a été mise en service.

Selon un cadre de BASF, des progrès aussi rapides peuvent être attribués aux efforts du gouvernement pour améliorer l’accès au marché et fournir un soutien politique solide, a déclaré un cadre de BASF. « Nous avions un projet global qui nécessitait des certifications de plus de 10 services, ce qui prendrait normalement au moins un mois. Cependant, grâce aux efforts déployés par le gouvernement local, nous avons obtenu ces documents en trois jours », a expliqué un responsable d’une entreprise privée de la province du Zhejiang, dans l’est de la Chine, exprimant sa gratitude pour la réactivité et l’assistance du gouvernement dans la résolution des problèmes de l’entreprise.

Un environnement commercial sain est une condition préalable pour libérer le potentiel de croissance économique et stimuler la vitalité du marché ; de même, l’optimisation de l’environnement des affaires est essentielle pour renforcer la confiance des entités et élargir l’ouverture.

A cette fin, la Chine n’a cessé de renforcer la construction d’un environnement commercial internationalisé, axé sur le marché et fondé sur le droit, afin de renforcer son attractivité pour les facteurs de production nationaux et étrangers. Ces dernières années, elle a attaché une grande importance à l’optimisation de son environnement commercial et a enregistré une augmentation significative de son classement mondial à cet égard.

Par exemple, la Chine a mis en œuvre une réglementation visant à optimiser l’environnement des affaires ; le Comité central du Parti communiste chinois et le Conseil des Affaires d’État -le gouvernement chinois- ont publié des avis sur l’accélération de la construction d’un marché national unifié ; de même, le pays a publié un plan d’action visant à encourager régulièrement une ouverture de haut niveau et à déployer davantage d’efforts pour attirer et utiliser les investissements étrangers.

Récemment, une série de mesures ont été mises en œuvre, envoyant un signal clair selon lequel la Chine reste fermement engagée à élargir son ouverture à un niveau élevé et à favoriser continuellement un environnement commercial de classe mondiale. Ces efforts comprennent le lancement de cinq nouvelles mesures visant à faciliter l’entrée des étrangers, la révision de la liste nationale négative des investissements étrangers et l’accélération de la mise en œuvre de 24 mesures visant à stabiliser les investissements étrangers.

Optimiser l’environnement des affaires ne consiste pas seulement à offrir des « faveurs », mais, plus important encore, à instaurer une « confiance ». Des attentes stables découlent d’un environnement commercial pratique, efficace, stable et transparent, caractérisé par une concurrence loyale, ainsi que par des mesures politiques crédibles, et c’est pourquoi certaines entreprises préfèrent supporter des coûts de terrain et de main-d’œuvre plus élevés plutôt que d’accepter des subventions et des incitations pour opérer dans des régions où l’environnement commercial est relativement arriéré.

Une enquête de 2023 sur l’environnement des affaires menée par la Fédération panchinoise de l’industrie et du commerce, qui a porté sur 10 000 entreprises privées, a révélé une hausse de la satisfaction des entreprises privées face à l’amélioration de l’environnement des affaires en Chine. Ces entreprises ont également exprimé leurs attentes quant à une optimisation accrue du climat des affaires en Chine.

Actuellement, diverses régions du pays prennent des mesures concrètes pour fournir un terrain fertile à la croissance et au développement de toutes sortes d’entités commerciales, en répondant rapidement à leurs préoccupations et attentes urgentes et en maintenant la stabilité et la continuité des politiques favorables aux entreprises. Ainsi, Beijing a proposé de faire de l’optimisation de l’environnement des affaires une priorité absolue, dans le but de mieux construire la marque « Beijing Service ». Ailleurs dans le pays, Shanghai, s’efforçant d’apprendre les expériences et les commentaires des entreprises, a révisé à sept reprises son plan d’action pour améliorer le climat des affaires. Wuhan, capitale de la province du Hubei (centre de la Chine), a pour sa part organisé une conférence à l’échelle de la ville sur l’optimisation de l’environnement des affaires, proposant d’éliminer résolument les barrières implicites à l’accès au marché.

Les faits ont prouvé qu’un environnement commercial favorable peut fournir un soutien solide au développement de toutes sortes d’entités commerciales. Pour sa part, la Chine est résolument déterminée à approfondir globalement la réforme, à mettre en œuvre des mesures pratiques et à déployer tous les efforts possibles pour optimiser l’environnement des affaires, afin de renforcer continuellement la confiance du marché et de stimuler sa vitalité.

Lire l'article en entier