Guinée: la Ministre Aminata Kaba lance l’atelier de validation de la Politique Nationale de l’Emploi 2024-2030

il y a 1 semaine 75
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Les travaux visant à valider la politique nationale de l’emploi 2024-2030 ont été lancés ce mardi 9 juillet 2024 dans un réceptif hôtelier à Conakry. L’initiative est du ministère de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi avec une vision à l’appui.

« La PNE 2024-2030 porte une vision : celle d’une Guinée où chaque citoyen en âge de travailler peut accéder à un emploi productif et décent, qui lui permet de contribuer au développement d’une économie inclusive et durable. Elle se fixe comme mission de promouvoir les opportunités d’emplois productifs de qualité, et l’égalité dans l’accès aux emplois décents, en particulier en faveur des jeunes et des Femmes », informe le département à travers le dossier de presse.

C’est Mme le ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi qui a lancé les travaux. Aminata Kaba a commencé par préciser que c’est la première fois que la Guinée se dote d’une politique nationale de l’emploi.

« Cette politique nationale d’emploi est en parfaite harmonie avec les différents documents d’orientation politique et stratégique de notre pays, notamment la vision 2040 pour une Guinée émergente et prospère et le programme de référence intérimaire (PRI), dans ces piliers fondamentaux qui visent notamment à renforcer les compétences et qualifications des jeunes et femmes grâce à une formation professionnelle adéquate, à faciliter l’accès au financement et fournir un accompagnement technique pour encourager la création de nouvelles entreprises, moteurs de croissance et création d’emplois, à formaliser les activités économiques informelles pour élargir la base de l’emploi et assurer une protection sociale aux travailleurs les plus vulnérables, à investir dans les infrastructures de transport, d’énergie et de communication, entre autres, pour créer les conditions nécessaires à l’essor d’activités économiques et à l’augmentation des opportunités d’emploi », a-t-elle expliqué.

Une fois validée, la politique nationale de l’emploi ne doit pas être vue simplement comme un document administratif, mais plutôt comme une feuille de route concrète et vivante, a poursuivi Aminata Kaba.

« Elle doit guider nos actions quotidiennes et orienter nos décisions stratégiques. La mise en œuvre de la PNE exige donc un engagement collectif et une collaboration et coopération étroite entre tous les acteurs. Il est crucial que nous travaillions ensemble pour surmonter les innombrables défis et saisir les opportunités qui se présentent à nous », a exhorté la ministre.

La rencontre a été rehaussée de la présence du Programme des Nations Unies pour le Développement à travers son représentant résident adjoint en Guinée. Alhassane Bah en a profité pour féliciter le gouvernement de la République de Guinée pour avoir pris l’initiative d’élaborer cette politique nationale d’emploi. Il estime que c’est une politique transversale qui va contribuer à surmonter les défis de l’emploi dans le pays à travers l’adéquation-formation, à travers l’employabilité, à travers l’entrepreneuriat et à travers la gouvernance du marché du travail.

Au lancement des travaux de validation de la politique nationale de l’emploi, Aminata Kaba avait à ses côtés, son collègue du ministère de l’économie et des finances, le secrétaire général du gouvernement et plusieurs secrétaires généraux des départements ministériels. Après la série de discours, les cadres se sont mis au travail. Ils en ont pour deux jours. Ce mardi, et demain mercredi.

Sékou Diatéya

Lire l'article en entier