Dr Diouhé Bah : “Les taux de mortalité maternelle et infantile sont alarmants en Guinée…”

il y a 1 semaine 38
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Le ministre guinéen de la Santé et de l’Hygiène publique a dressé un tableau sombre de mortalité maternelle et infantile en Guinée. Il souligne le nécessité de trouver une réponse adéquate pour sauver cette couche vulnérable.

Selon le Dr Oumar Diouhé Bah, ce phénomène qui met en danger la santé des nouveaux-nées prend de l’ampleur dans le pays ces derniers temps.

Le ministre souligne que l’arrivée des épidémies d’Ebola et de la COVID19 a révélé des lacunes significatives du système de santé guinéen avec le déficit d’établissements hospitaliers modernes.

Ce qui, selon lui, a mis en lumière sur la nécessité d’améliorer la capacité des districts sanitaires à répondre efficacement aux besoins de santé des populations.

“Malgré les efforts considérables déployés par le gouvernement, la capacité limitée à prendre en charge les pathologies courantes des nouveau-nés et les complications liées à l’accouchement reste un problème préoccupant”, a reconnu le ministre de la Santé, le lundi 7 juillet 2024, en marge des travaux de l’adoption de la loi sur la construction d’un hôpital mère et enfant à Coyah.

Au-delà de cela, Dr Diouhé Bah précise que l’Institut de Nutrition et de la Santé de l’Enfant (INSE) souffre d’une insuffisance de moyens et de ressources.

Ce qui réduit naturellement l’efficacité de l’institut dans la prise en charge des enfants.

“Les taux de mortalité maternelle et infantile en Guinée sont alarmants, avec un taux de mortalité maternelle de 550 pour 100. 000 naissances vivantes, un taux de mortalité infantile de 67 pour 1. 000, et un taux de mortalité néonatale de 32 pour 1 000”, déplore le ministre qui soutient que, ces statistiques sont inacceptables et exigent des actions immédiates et concertées. D’où l’objectif du projet de construction de l’hôpital mère et enfant de Coyah qui vise à améliorer l’état de santé de la population guinéenne en renforçant la performance du système national de santé et en réduisant la mortalité et la morbidité liées aux maladies transmissibles et non transmissibles, précise Dr Diouhé.

Le ministre annonce aussi que le gouvernement de transition travaille à améliorer la qualité des soins de santé de la mère et de l’enfant, l’accessibilité des services de santé pour la mère et l’enfant, prendre en charge les troubles du spectre de l’autisme et les troubles spécifiques des apprentissages, améliorer le cadre de travail du personnel de santé, renforcer les compétences des professionnels de la santé dans le domaine de la santé maternelle et infantile, entre autres.

L’article Dr Diouhé Bah : “Les taux de mortalité maternelle et infantile sont alarmants en Guinée…” est apparu en premier sur Guinee360 - Actualité en Guinée, Politique, Économie, Sport.

Lire l'article en entier