Abdoulaye Sow formel : « Ne vont au BIT, que les centrales syndicales les plus représentatives »

il y a 1 mois 41
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Dans un courrier adressé au ministre du travail et de la fonction publique, le mouvement syndical désapprouve la liste des syndicalistes devant prendre part à la 132ème session de la Conférence Internationale du Travail.

Le secrétaire général de l’USTG, Abdoulaye Sow, s’exprimant à propos, a affirmé que leur démarche respecte les règles en la matière, tel que définies par le Bureau International du Travail. D’ailleurs selon lui, le ministre Bourouno ne peut aller au-delà de ce principe.

« Même le BIT le dit, ce sont les centrales syndicales les plus représentatives qui déposent des listes. Vous avez des centrales qui n’ont que les secrétaires généraux, comme les partis politiques. C’est une question de représentativité. Le ministre a écrit aux centrales les plus représentatives dont l’USTG et la CNTG. Et ce sont les centrales les plus représentatives depuis les dernières consultations sociales. Ne vont au BIT que les centrales les plus représentatives. Il y a des centrales qui n’ont de syndiqués que les secrétaires généraux. Le ministre est obligé de se conformer aux règles du BIT, il ne peut aller au-delà, il ne peut changer la liste qu’on a déposée parce qu’elle est faite suivant les règles du BIT », a-t-il lancé.

Mosaiqueguinee.com

Lire l'article en entier