Procès du massacre du 28 sept : vers la commission d’avocats d’office pour la défense des accusés

il y a 1 semaine 35
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

 vers la commission d'avocats d’office pour la défense des accusés

L’absence répétée des avocats de la défense dans la salle d’audience, au procès du massacre du 28 septembre 2009 irrite le président du tribunal chargé de juger ce dossier.

Ibrahima Sory 2 Tounkara n’a pas retenu sa colère, après avoir constaté l’absence des conseils des accusés à l’audience du lundi 2 avril.

Ce, malgré l’annonce de la reprise du procès par le parquet, qui confirme que la défense a reçu une note l’informant de la reprise du procès.

A la demande des prévenus, l’audience a été renvoyée au 8 avril prochain. S’il n’ y a pas d’attente entre les deux parties entre les accusés et leurs conseils, le président prévient que le Tribunal ne manquera pas de prendre ses responsabilités.

“Cela fait 1 an 6 mois que nous sommes en procès, cela prendra le temps que ça prendra nous on n’est pas pressé, ce qui est important c’est la décision. Mais il ne faut pas que des mesures dilatoires nous retardent inutilement. Il ne faut pas perdre de temps inutilement alors qu’on aurait pu mettre ce temps à profit pour faire autre chose. On espère que vous vous comprendrez avec vos avocats, mais si vous ne vous comprenez pas, le Tribunal sera obligé d’en commettre d’autres ou de demander la commission des avocats pour vous”, a déclaré Monsieur Tounkara, qui affirme n’est pas comprendre pourquoi la défense continue de bouder le procès alors que la Cour d’appel qu’elle a saisie ordonne déjà la continuation des débats.
Cette option envisagée par le Tribunal est naturellement soutenue par la partie civile. Pour Maître Alpha Amadou DS Bah, personne n’est indispensable dans ce procès.

“Nous, nous ne sommes pas surpris parce que les menaces avaient été proférées, mais ce qui est important ce que le Tribunal prendra ses responsabilités si le lundi prochain la défense refuserait de venir à l’audience, il y a la possibilité pour le Tribunal de commettre d’office des avocats surtout que les avocats actuels des accusés peuvent être remplacer. Nous pensons que nul n’est indispensable dans ce procès. Dès lors qu’il y a des centaines d’avocats dans notre pays, si les avocats de la défense refusent de venir le Tribunal n’aura le choix que de les remplacer. Donc le procès continuera avec ou sans les avocats actuels des accusés”.

L’article Procès du massacre du 28 sept : vers la commission d’avocats d’office pour la défense des accusés est apparu en premier sur Guinee360 - Actualité en Guinée, Politique, Économie, Sport.

Lire l'article en entier