Les mots à la mi-temps dévoilés : « Emerse Faé a dit aux garçons de.. »

il y a 4 mois 193
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Voilà comment entrer dans l’histoire : 4 matchs comme entraîneur titulaire et déjà un trophée continental. Emerse Faé a déjoué tous les pronostics. Ce résultat final n’est pas le fruit du hasard. Entre stratégies tactiques et discours mobilisateurs, le technicien de 40 ans a assuré.

Emerse Faé a laissé une empreinte indélébile dans l’histoire du football africain, et plus particulièrement dans celle de son pays, la Côte d’Ivoire. Le héros du troisième sacre des Éléphants, Emerse Faé, est apparu lors de la conférence de presse sous un tonnerre d’applaudissements. Depuis dimanche soir, il est devenu le premier sélectionneur de l’histoire de la Coupe d’Afrique des Nations à remporter le tournoi après avoir pris les rênes de l’équipe en cours de compétition. Cependant, le chemin n’a pas été facile.

Les mots forts de Emerse Faé à la mi-temps

Désigné sélectionneur intérimaire alors que les Éléphants avaient des chances minimes de se qualifier, Emerse Faé a dû affronter dès le début le champion en titre après une qualification obtenue de justesse.

Emerse Faé

Avec des choix audacieux, le technicien ivoirien a réussi à éliminer le Sénégal, meilleure équipe de la phase de groupes, en huitièmes de finale (1-1, 4-5 tirs au but). Un exploit que son équipe a répété en quart de finale contre le Mali (1-1, 0-1 après prolongation), cette fois-ci en jouant en infériorité numérique pendant plus de 75 minutes.

En phase à élimination directe, la demi-finale contre la RD Congo restera le seul match où les hommes d’Emerse Faé ont ouvert le score en premier (victoire 0-1). Lors de la finale contre le Nigeria, la Côte d’Ivoire s’est retrouvée une fois de plus menée à la pause (1-0). Mais une fois de plus, le sélectionneur intérimaire a trouvé les mots pour galvaniser son équipe et renverser la situation (1-2).

« J’ai dit aux garçons qu’il y avait de l’espoir car je les sentais bien, contrairement aux Nigérians que je voyais plus fatigués. J’ai la chance d’avoir un groupe de joueurs expérimentés comme Max Gradel ou encore Serge Aurier qui ont su prendre leurs responsabilités dans le vestiaire. En moins de dix minutes, ils ont renversé la situation, nous avons montré que nous étions des hommes ce soir », a confié Emerse Faé lors de la conférence de presse.

Emerse Faé, quel avenir en sélection ?

Sous la direction d’Emerse Faé, l’équipe ivoirienne a remporté sa troisième étoile, une première à domicile. En tant que plus jeune sélectionneur du tournoi, Emerse Faé a choisi une position d’outsider. Cette stratégie s’est avérée payante, permettant à l’équipe de se libérer de la pression du public qui les considérait comme favoris.

Emerse Faé

En modifiant le système de jeu depuis le départ de Jean-Louis Gasset, Faé a misé sur l’expérience et le talent de jeunes joueurs tels que Simon Adingra, Sébastien Haller, Diakhité, Evan Ndicka Kossounou, entre autres. Après la victoire finale, Emerse Faé semble avoir dissipé les derniers doutes concernant sa confirmation en tant que sélectionneur de la Côte d’Ivoire. Second de Jean-Louis Gasset au début de la CAN, Faé a terminé le tournoi en tant qu’intérimaire. Sa performance exceptionnelle devrait logiquement lui valoir le poste de sélectionneur permanent des nouveaux champions d’Afrique. Cependant, l’ancien joueur de Nice ne se soucie pas outre mesure de son avenir.

« Si je ne suis pas confirmé après la victoire en finale, cela ne me décevra pas car j’aurai la coupe. Pour l’instant, la priorité est de bien préparer le prochain match pour remporter la coupe. Ensuite, nous aurons le temps de penser à l’avenir. J’ai demandé aux dirigeants de ne pas évoquer ce qui se passera après la compétition. Nous sommes concentrés sur la finale à venir », avait déclaré Emerse Faé la veille du sacre.

L’article Les mots à la mi-temps dévoilés : « Emerse Faé a dit aux garçons de.. » est apparu en premier sur Afrique Sports.

Lire l'article en entier