Crief : l’ex responsable de la gestion logistique au ministère de la Santé sera situé sur son sort le 30 avril prochain

il y a 2 semaines 93
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Les plaidoiries et réquisitions dans l’affaire opposant le parquet spécial à l’ex responsable de la gestion logistique au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, Soriba Keïta, se sont tenues, ce mardi 02 avril 2024 par devant la chambre des appels de la Cour de répression des infractions économiques et financières(Crief). Et le délibéré est attendu pour le 30 avril prochain.
Le prévenu qui a reconnu les faits est poursuivi pour avoir détourné des équipements de santé destinés à une ONG humanitaire basée à Lola, retrouvés chez lui à Maferinyah le 04 décembre dernier.
Devant la chambre du jugement, Soriba Keïta avait été condamné à deux (2) ans de prison assortis de sursis, au paiement de 25 millions GNF d’amende  et au paiement de 25 millions de francs guinéens à titre de dommages et intérêts en faveur de l’Etat.
Une décision contre laquelle, le parquet spécial et l’Agent judiciaire de l’Etat ont interjeté appel.
Lors de ses réquisitions à l’audience du jour, le procureur spécial, Aly Touré a dit: » Nous estimons que le premier juge n’a avait pas fait une bonne et saine appréciation. Nous requérons monsieur le président d’infirmer partiellement le jugement en déféré et de condamner le prévenu au paiement d’une amende de 20 millions de francs guinéens ».
De son côté, l’Agent judiciaire de l’Etat représenté par Me Amadou Baben Camara a aussi soutenu qu’il n’est pas satisfait du 1er jugement, c’est pourquoi a-t-il demandé: » Nous vous demandons d’infirmer partiellement le premier jugement et de condamner le prévenu au paiement d’une somme de 500 millions de francs guinéens à titre de dommages et intérêts en faveur de l’Etat guinéen ».
Toutes ses observations ont été balayées d’un revers de main par la défense, qui, à son tour, a plaidé la cour de déclarer irrecevable l’appel du parquet et de confirmer le 1er jugement.
C’est ainsi que le président Francis Kova Zoumanigui a renvoyé l’affaire au 30 avril prochain pour décision être rendue.
À rappeler que lors de son interrogatoire, Soriba Keïta avait confié ceci à la barre: »je reconnais les faits d’avoir détourné des équipements de santé qui ont été retrouvés chez moi à Maferinyah le 04 décembre qui étaient destinés à une ONG humanitaire à Lola. Mon service est chargé de distribuer les équipements dans les centres de santé. Ces équipements doivent être gardés dans les dépôts de stocks. J’avais l’ambition de créer une clinique à ma retraite. C’est vrai je n’avais pas le droit de posséder ces équipements dans ma concession. L’être humain a besoin de changement qualitatif et quantitatif. Je suis un fonctionnaire et je suis payé à 3.500.000 GNF par mois ».
Elisa Camara 
 
+224654957322

L’article Crief : l’ex responsable de la gestion logistique au ministère de la Santé sera situé sur son sort le 30 avril prochain est apparu en premier sur Mediaguinee.com.

Lire l'article en entier