Services sociaux de base, distribution des richesses, respect des droits de l’homme… Monseigneur Vincent Koulibaly s’adresse au CNRD

il y a 2 semaines 61
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Comme indiqué dans nos précédentes dépêches, les fidèles chrétiens de Guinée ont célébré avec ferveur avant-hier, dimanche 31 mars 2024, la fête de Pâques. Un événement sacré plein de spiritualité et de renouveau. À Conakry, la cathédrale Sainte Marie de Kaloum a été le théâtre d’une messe empreinte de solennité, présidée par Monseigneur Vincent Koulibaly, archevêque de Conakry, devant une assemblée fervente de croyants, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dans son homélie inspirante, Monseigneur Vincent Koulibaly a rappelé l’importance fondamentale de la résurrection du Christ, affirmant que « si le Christ n’est pas ressuscité, votre foi est illusion et vous êtes en plein dans vos péchés ».

Cette journée de Pâques, au-delà des célébrations traditionnelles, symbolise pour les fidèles chrétiens le passage des ténèbres à la lumière, de la mort à la vie, incarné par la résurrection du Christ.

Monseigneur Vincent Koulibaly, archevêque de Conakry

« Il convient de rappeler que nous célébrons aujourd’hui, l’événement fondateur de notre foi et de notre église. Si le Christ n’est pas ressuscité, votre foi est illusion et vous êtes en plein dans vos péchés. Si nous avons mis notre espérance dans le Christ uniquement pour cette vie, alors nous sommes les plus à plaindre parmi les hommes. Que Christ est vivant ! Alléluia ! Que le nom de Dieu soit béni ! Alléluia ! Le jour que fut le seigneur est un jour de joie. Le Christ a été trahi, le Christ a été abandonné, le Christ a été crucifié. Mais aujourd’hui, il est ressuscité, il est vivant. Son tombeau est ouvert et la grande prière a été enlevée pour laisser jaillir les lumières qui n’auront pas de feu. Pâques signifie passage. Il s’agit du passage des ténèbres à la lumière, le passage de la mort à la vie. Jésus est le premier à faire ce passage. A sa suite, nous aussi, nous ressusciterons. Telle est la foi de l’Église, telle est notre foi. La fête de Pâques est donc célébrée dans la foi et nous pousse à aller vers les autres pour témoigner du crucifié ressuscité. Nous devons dire à notre tour aujourd’hui : Dieu nous a chargés d’annoncer au peuple et de témoigner que lui-même a établi que le Christ ressuscité sur des morts et des morts. Témoins et Jésus ressuscité, nous ne devons jamais oublier les exigences de notre baptême. Nous devons savoir que la résurrection nous ouvre les réalités d’en haut. C’est pourquoi, Saint Paul nous a dit, dans sa lettre à propos du Ciel : si vous vous ressuscitez avec le Christ, recherchez les réalités d’en haut. C’est là que le Christ assis à droite de Dieu, pensait aux réalités d’en haut et non celles d’en bas. Nous devons donc abandonner frères et chers le monde ancien ou encore le monde d’en bas », a expliqué l’archevêque de Conakry.

Monseigneur Koulibaly a saisi cette occasion pour adresser un appel vibrant au CNRD et au gouvernement, les invitant à poursuivre leurs efforts pour garantir l’accès aux services sociaux, assurer une distribution équitable des richesses nationales et respecter les droits de l’homme.

« Le monde d’en bas est de colère, emportement, méchanceté, propos grossiers, mensonge, vol, corruption, délinquance financière, etc. Frères et sœurs, pensons ici que notre fête de Pâques de cette année coïncide avec trois éléments majeurs en Guinée : le mois de ramadan pour nos frères et sœurs musulmans, la nomination d’un nouveau Premier ministre, Chef du gouvernement et enfin la gestion des conséquences de l’incendie du dépôt central d’hydrocarbures de Kaloum notamment la flambée des prix de denrées de première nécessité, la pénurie de carburant et le délestage électrique. Je saisis cette occasion solennelle pour inviter respectueusement le CNRD et le gouvernement à continuer à prendre des mesures d’accompagnement appropriées pour le renforcement de l’accès des populations aux services sociaux de base, pour la distribution équitable des richesses nationales et le respect des droits de l’homme. Tout en remerciant monsieur le Premier ministre en vue de redynamiser le cadre de dialogue inclusif inter-guinéen en invitant tous les acteurs sociopolitiques à accepter de s’asseoir autour de la table pour réfléchir ensemble et débattre de toutes les grandes questions d’ordre politique, social et économique du pays. Je demande humblement au CNRD et au gouvernement de créer toutes les conditions idoines pour l’inclusion et la participation à ce cadre permanent de dialogue. En plus, j’insiste sur l’implication des guinéens et des guinéennes dans la promotion de l’amour en actes et en vérité pour la consolidation de la paix en Guinée. L’amour de notre pays et l’amour de ses habitants. Ce qu’on aime, on ne détruit pas. Aussi, j’exhorte toutes les parties prenantes à participer au dialogue initié par le gouvernement et faire preuve de bonne foi et aplanir les divergences en respectant leurs engagements en vue de la parfaite réussite de la transition. Car, nous devons tous œuvrer pour la réconciliation des guinéens et des guinéennes, en privilégiant le dialogue comme seule voie royale pour la résolution pacifique des conflits et mettre fin aux actes de violences et aux manifestations violentes émaillées de destruction de biens publics et privés, ainsi que des pertes en vies humaines », a plaidé Mr Koulibaly.

Il a également exhorté la jeunesse guinéenne à faire un usage responsable des réseaux sociaux et à promouvoir la culture de paix et de cohésion sociale. Dans un contexte où la reconstruction et la réconciliation nationale sont primordiales, Monseigneur Koulibaly a appelé à l’unité, à l’harmonie et à un engagement désintéressé pour une Guinée prospère et pacifique pour tous.

« Je m’adresse spécialement à notre jeunesse pour une utilisation rationnelle et responsable des réseaux sociaux en raison de nombreux scandales qui affectent nos bonnes mœurs. C’est pour toutes ces raisons que l’éducation des enfants et des citoyens pour un changement de comportement est une urgence pour la construction d’une paix durable en Guinée. J’appelle également notre jeunesse à œuvrer davantage pour la culture de la paix et de la cohésion sociale, mais aussi à se détourner de toutes formes de violences et de haine. Je tiens à remercier très sincèrement le gouvernement et le CNRD pour toutes les mesures prises dans le cadre de la lutte contre la corruption, la délinquance financière dans notre pays », a-t-il dit.

En conclusion, il a invoqué la grâce divine pour guider les actions des fidèles chrétiens guinéens et faire d’eux des messagers de vérité défendant les droits des plus vulnérables et œuvrant pour un développement inclusif et durable.

« Nous devons bâtir la nation guinéenne dans l’unité, l’harmonie, la concorde. Tout en refusant de rechercher le profit personnel et le bien individualisé pour que Dieu nous aide à bâtir une Guinée nouvelle, une Guinée d’une culture de service pour tous. Prions aujourd’hui pour que Dieu fasse de nous des messagers qui défendent partout la vérité. Des messagers qui défendent la vérité pour que les droits des petits et des pauvres ne soient pas écrasés, pour que les décideurs prennent toujours en compte le développement, la sécurité et l’éducation des petits et des pauvres. Répand Seigneur, ta grâce dans nos cœurs », a prié le guide religieux.

A préciser que la célébration de Pâques en Guinée cette année dépasse les frontières de la foi pour devenir un appel à l’unité, à l’action collective et à la construction d’un avenir meilleur pour tous les Guinéens, dans un esprit de paix, d’amour et de solidarité.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél : 622919225

The post Services sociaux de base, distribution des richesses, respect des droits de l’homme… Monseigneur Vincent Koulibaly s’adresse au CNRD first appeared on Guineematin.com.

L’article Services sociaux de base, distribution des richesses, respect des droits de l’homme… Monseigneur Vincent Koulibaly s’adresse au CNRD est apparu en premier sur Guineematin.com.

Lire l'article en entier