Projet SWEDD-Guinée: 12 ONG partenaires évoluant dans les régions de Kankan, Faranah et Labé reçoivent des véhicules

il y a 1 semaine 78
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Dans le cadre du projet d’autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel (SWEDD), 12 ONG partenaires évoluant dans la mise en œuvre du projet SWEDD en Guinée notamment dans les régions de Kankan, Faranah et Labé auprès des communautés cibles ont été dotées mercredi 10 juillet 2024, de 12 véhicules 4X4.
Cette action est une manière pour les donateurs d’attendre plus de résultats de ces organisations non gouvernementales à savoir: le renforcement de leurs capacités logistiques, augmentation de l’impact de leurs activités et l’amélioration de la visibilité du projet. La remise officielle de ces véhicules a eu lieu au bureau de SWEDD-Guinée à Conakry.
Les ONG travailleront sur le terrain pour maintenir les filles à l’école, développer des compétences de vie, prévenir et lutter contre les violences basées sur le genre (VBG), promouvoir l’autonomisation économique des femmes.
Le  coordinateur du projet SWEDD-Guinée, Mamadou Safayiou Bah, a lors d’une interview accordée à la presse à la fin de la cérémonie fait savoir qu’ils entament la phase la plus importante du projet SWEDD en Guinée pour une période de 4 ans, pour un coût global de 60 millions de dollars.
« Nous attaquons la phase la plus importante de la mise en œuvre du projet SWEDD. Il vous souviendra qu’on a pris du temps pour recruter des ONG, elles se sont recrutées, elles vont intervenir dans trois régions, 14 préfectures, 153 communes. Pour y parvenir dans leur mission, il fallait qu’on les dote des matériels roulants. Dans la première étape, c’était les véhicules. 12 véhicules qu’on a donné officiellement aujourd’hui aux 12 ONG sélectionnées. Ça reste les motos, pour que vraiment elles soient au rendez-vous des bilans. Et que ce bilan positif positionne la Guinée sur le plan international, sur le plan régional. Le projet SWEDD est financé par la Banque mondiale et appuyé techniquement par l’UNFPA Guinée. Le budget global c’est 60 millions de dollars, pour une période de 4 ans. On est vers la dernière année. Mais ça intervient dans 5 ministères, pas seulement au niveau du plan. Le message a été délivé par le secrétaire général, par une voie la plus autorisée. C’est l’utilisation rationnelle du matériel”, a-t-il précisé.
Présent à cette cérémonie, le représentant de l’UNFPA, Francesco Galtieri, s’est réjoui d’être là, parce qu’avec l’équipe de coordination du SWEDD, dit-il, ils vont essayer d’apporter leur soutien. « J’ai tenu simplement à renforcer le message que l’équipe du UNFPA est là aussi pour accompagner la mise en œuvre des activités sous votre responsabilité. A cette fin, on a commencé à recruter des volontaires des Nations unies de mobilisation communautaire. Le premier à Faranah, on a déjà des volontaires à Labé et à Kankan. Mais il y en aura davantage qui vont jouer un peu ce rôle de relais, chacun ou chacune.
Un accompagnement de deux préfectures, comme ça, vos équipes auront aussi à bénéficier d’un accompagnement technique direct et ces volontaires des Nations unies feront relais avec nos experts thématiques, avec M. Didier qui est notre point focal sur le projet expert,  mais aussi avec les autres experts thématiques de l’UFPA, afin que vous puissiez vraiment avoir un canal de communication au quotidien », a-t-il martelé.
Le représentant de l’UNFPA de poursuivre en ces termes: « Maintenant, comme on me connaît, j’ai l’habitude de dire les choses quand je les observe. Je regarde beaucoup de visages masculins qui vont promouvoir l’autonomisation des femmes dans ces trois régions. J’espère qu’au sein de vos équipes, il y a bien des femmes qui vont accompagner ce projet et ce processus et que vous-mêmes, vous allez, à travers vos équipes, identifier des interlocutrices, parce que comme on dit, rien sur moi sans moi. Et donc on vise vraiment à identifier des femmes et des filles dans ces trois régions qui puissent immédiatement, il ne reste que dans la relation, dans la relation avec vos équipes, se mettre en évidence pour leur potentiel vis-à-vis de l’autonomisation. Il y a une raison pour laquelle ce projet a priorisé ces trois régions. Et c’est parce que, malheureusement, l’égalité et l’équité de genre sont plutôt en retard dans ces trois régions, même en relation avec la moyenne nationale. Donc on compte beaucoup sur vous » a laissé entendre Francisco Galtieri.
Le secrétaire général du Ministère du Plan et de la Coopération Internationale, représentant le ministre Ismaël Nabé et président du comité national de pilotage du projet SWEDD en Guinée, Kabélé Soumah a laissé entendre dans un pan de son intervention qu’il a retenu trois mots qui lui paraisse extrêmement important de rappeler.
« J’ai entendu que vous avez été sélectionnés; là où on parle sélectionné, que ça vous engage et vous impose des résultats. Nous n’avons pas besoin de rappeler l’intitulé du projet. Le projet d’autonomisation des femmes et dividende démographique. Donc, si vous avez été sélectionnés, c’est que forcément, vous avez les compétences, l’expérience, les relations et surtout la sensibilité sur la problématique que nous souhaitons adresser. C’est donc l’occasion pour moi au nom de monsieur le ministre, les acteurs et tous les partenaires, de vous inviter à plus de responsabilités, d’implication et d’engagement… »
À en croire le secrétaire général du Ministère du Plan et de la Coopération Internationale, le ministère à travers le coordonateur, ne ménagera aucun effort pour accompagner à réaliser les objectifs, pour lever tous les obstacles. « Donc à chaque acte que vous allez poser ou chaque activité que vous allez mener, mettez vous en tête que cela doit contribuer au narratif d’ensemble de la Guinée. Parce que vous avez vu, il y a le thème régional. C’est que nous sommes plusieurs dans un vaste programme. Et certains ont déjà réalisé beaucoup plus que nous du fait de certaines contingences que nous avons connues au démarrage, mais aussi certains autres aléas. Mais, je vous sais capables de transcender ces difficultés et de produire des résultats qui nous permettront d’être sélectionnés dans le peloton de pays qui proposeront SWEDD plus », a-t-il martelé.
Visiblement très heureux de recevoir ces engins roulants, Pépé Koïvogui, directeur exécutif de l’ONG Agil a au nom des 12 ONG bénéficiaires remercié les donateurs et toutes les entités qui sont impliqués dans ce projet et rassuré que ces véhicules utilisés judicieusement.

« Aujourd’hui c’est un réel plaisir pour nous de recevoir ces 12 clés au compte
de 12 ONGs nationales et internationales et consortiums d’ONGs. Cet appui vient nous accompagner dans la mise en œuvre de nos activités dans la mise en œuvre de nos activités pour renforcer notre efficacité, notre présence sur le terrain. Ces véhicules seront utilisés à bon escient pour le bonheur de nos filles, pour le bonheur des vraies cibles qui sont dans les communautés les plus éloignées. Merci très sincèrement de nous mettre à disposition des véhicules 4X4 qui peuvent rentrer dans toutes nos contrées les plus reculées où se trouvent les vrais cibles ».
Cette cérémonie a été l’occasion aussi pour ces ONG de formuler des doléances auprès du projet SWEDD et les départements.
« Je voudrais profiter de cette occasion pour lancer un plaidoyer au secrétaire général du département du Plan et de la Coopération mais à monsieur le président du comité de pilotage du projet SWEDD en Guinée, ce don est vraiment salué par toutes les organisations. Cependant nous voudrions votre implication personnelle pour que nous puissions mettre à la disposition de nos agents de terrain les motos qui serviront à aller partout et dans toutes les localités cibles du projet… », martèle-t-il enfin.
Mamadou Yaya Barry

L’article Projet SWEDD-Guinée: 12 ONG partenaires évoluant dans les régions de Kankan, Faranah et Labé reçoivent des véhicules est apparu en premier sur Mediaguinee.com.

Lire l'article en entier