Dr Dansa Kourouma à l’ambassade d’Iran en Guinée : « nous venons prier pour que Dieu accepte l’âme du défunt président… »

il y a 3 semaines 119
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Depuis l’annonce du décès du président Ebrahim Raïssi et de plusieurs de ses compagons dont le ministre des Affaires Etrangères, Hossein Amirabdollahian dans un crash d’hélicoptère, la présentation des condoléances des membres du gouvernement et des institutions républicaines se poursuivent à la résidence de l’ambassade de la République islamique d’Iran en Guinée.


Après Dr Morissanda Kouyaté, ministre des Affaires Etrangères, c’est au tour du président du conseil national de la transition (CNT) de présenter les condoléances de son institution ce mardi 21 mai 2024.
Très touché de cette disparition, Dr Dansa Kourouma a laissé entendre : « Nous venons ici ce matin nous acquitter d’un devoir, d’une obligation, une obligation divine. Il a été arraché à notre affection un être cher au peuple iranien, à tout le monde islamique, à tous les fidèles musulmans du monde, son Excellence Monsieur le Président de la République islamique d’Iran. C’est pourquoi, à travers cette délégation, certes avec beaucoup d’émotions, nous venons d’abord prier pour que Dieu accepte l’âme du défunt dans son paradis. Nous venons prier pour que Dieu donne la force pour que le peuple iranien et tous les peuples frères du monde acceptent cette situation dramatique. Nous venons prier pour tous ceux qui l’ont précédé pour que leurs âmes reposent en paix. »


Accompagné des présidents des différentes commissions du conseil national de la transition, Dr Dansa Kourouma a profité de l’occasion pour parler des liens diplomatiques entre la Guinée et la République islamique d’Iran : « C’est une histoire qui dépasse les considérations politiques et diplomatiques, c’est une histoire d’amitié et de fraternité. Parce que notre ancien président, le feu Ahmed Sékou Touré a scellé avec le peuple iranien, nous sommes condamnés de suivre les traces des anciens qui ont marqué leur temps et leur époque. Comme on le dit, l’Etat, c’est la continuité. Et c’est un devoir pour nous de vous adresser ces quelques mots qui ne peuvent pas calmer le chagrin que Dieu a affligé au peuple iranien aujourd’hui. Ce qu’on peut faire aujourd’hui pour le défunt, c’est de prier sincèrement pour lui pour que Dieu lui pardonne. »
Pour sa part, le diplomate iranien, Jamshid Parvizi se dit reconnaissant envers le président du CNT et la délégation qui l’accompagne : « Nous sommes en train de passer des moments difficiles à cause du décès de notre président de la République, notre ministre des Affaires étrangères et quelques hauts cadres de notre pays. La mort, c’est la tradition divine et personne ne peut empêcher le destin, mais après la mort, il y a la continuité de la vie. Ce qui est important après ces morts, ce sont les liens d’amitié et de fraternité dont nous sommes témoins aujourd’hui. Depuis l’annonce de cette tragédie, nous recevons beaucoup de sympathie et de compassion de la part de nos frères et sœurs de la Guinée comme en témoigne la visite hier du ministre Dr Morissanda Kouyaté et aujourd’hui vous monsieur le président du CNT. Ce sont des moments réconfortants pour nous et nous allons les transférer à chaque moment dans notre pays. Alors cela est considéré pour nous de supporter ce chagrin avec les compassions de votre part. Excellence Dr Dansa Kourouma, je suis reconnaissant pour vos paroles très sages. Je vous remercie pour vos prières et bénédictions. Je réitère que l’image de la République de Guinée de notre pays est une image illustrée par les efforts de votre feu président Ahmed Sékou Touré qui a fondé la base de la paix entre deux pays voisins pour nous. Aujourd’hui, je vois la continuité de cette amitié et de cette compassion », a déclaré le diplomate iranien.

Youl

L’article Dr Dansa Kourouma à l’ambassade d’Iran en Guinée : « nous venons prier pour que Dieu accepte l’âme du défunt président… » est apparu en premier sur Mediaguinee.com.

Lire l'article en entier