Coyah: magistrats, greffiers et OPJ à l’école des procédures d’exécution et de contrôle des dépenses publiques

il y a 2 semaines 93
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

La moralisation de la gestion des deniers publics est une priorité du ministère de la justice et des droits de l’homme. C’est dans ce sens qu’il a initié, à travers le centre de formation judiciaire, une session de formation à l’endroit des magistrats, des greffiers et des officiers de police judiciaire.

La présente formation qui s’étend sur 10 jours, a pour thème: » les procédures d’exécution et de contrôle des dépenses publiques en Guinée ».

C’est le garde des Sceaux qui a officié la cérémonie de lancement des travaux à Coyah, en présence de ses partenaires traditionnels en matière de lutte contre le détournement des deniers publics dont le ministère du budget et celui de l’économie et des finances.

Dans son allocution de lancement des travaux, le ministre de la justice et des droits de l’homme a tenu à préciser que l’atteinte de la croissance économique et financière passe par une saine gestion des deniers publics. Et cela découle de l’exécution et du contrôle de l’exercice budgétaire.

« Tous les organes ont leur rôle à jouer. Nous avons engagé un processus de lutte contre la corruption, il faut renforcer la capacité des acteurs qui doivent piloter cette procédure. Aujourd’hui, cette rencontre de Coyah est la preuve que toutes les actions menées par le département de la justice, visent uniquement à faire en sorte qu’il y ait reddition des comptes, de la gestion de la chose publique en République de Guinée. Il faut associer l’administration aux administrés. Cette population n’a pas besoin de beaux discours, elle a besoin des actions et c’est ce que nous faisons dans la lutte contre l’impunité dans la gestion des deniers publics en République de Guinée »,a souligné Alphonse Charles Wright.

Au nom du ministre du budget, le directeur général du budget, a salué la démarche du département de la justice. Parlant de la portée de cette session de formation, Ahmed Karifa Diawara a indiqué qu’ils sont dans la logique du renforcement de l’efficacité de l’action publique et d’amélioration de la transparence budgétaire dans la gestion des choses politiques.

« Monsieur le ministre d’État, permettez-moi de vous réitérer et à l’ensemble des personnalités présentes, la détermination de monsieur le ministre du budget ainsi que l’ensemble de ses équipes pour accompagner les différents corps investis de contrôle de l’action publique », a-t-il indiqué.

Cette rencontre, a été également une opportunité pour le ministre d’État de délocaliser la réunion de cabinet dans la préfecture de Coyah.

Alhassane Fofana

Lire l'article en entier