Arriérés de salaire : l’Inspection générale du travail saisie du dossier de CIS Médias

il y a 1 mois 38
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Les journalistes de CIS médias étaient à l’inspection générale du travail, ce mercredi 17 avril 2024, pour déposer une plainte contre Antonio Souaré, le PDG de SAM GBM et fondateur dudit média.

Ces journalistes et de techniciens exigent le paiement de 18 mois d’arriérés de salaire.

Ils disent avoir pris cette initiative dans le but de faire valoir leurs droits en tant que travailleurs du groupe de presse CIS Médias, privés de salaire depuis bientôt deux ans.

Cette démarche qui met en lumière les difficultés que rencontrent les employés de cette entreprise de presse intervient après l’échec des négociations initiées par le Syndicat des professionnels de la presse de Guinée (SPPG).

Pour rappel, les travailleurs de CIS avaient manifesté, le 20 mars 2024, devant les locaux du groupe sis au quartier Lanbanyi.

Un mois après cette manifestation qui est restée sans suite favorable, ils décident de porter l’affaire devant l’inspection générale du travail pour tenter d’obtenir le paiement de leurs salaires.

Nous apprenons qu’une confrontation pourrait avoir lieu entre les plaignants et Mamadou Antonio Souaré, PDG de SAM GBM, le mardi 23 avril prochain devant le tribunal du travail.

L’article Arriérés de salaire : l’Inspection générale du travail saisie du dossier de CIS Médias est apparu en premier sur Guinee360 - Actualité en Guinée, Politique, Économie, Sport.

Lire l'article en entier