Lucien Beindou Guilao : « le coup d’envoi de la nouvelle saison de la Ligue 2 prévu le 20 avril » (Interview)

il y a 2 semaines 101
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

À environ trois (3) semaines du coup d’envoi de la saison sportive de la Ligue 2 Pro de Guinée, Lucien Beindou Guilao a abordé dans un entretien réalisé ce mardi 02 avril 2024 avec mosaiqueguinee.com, plusieurs sujets liés au football guinéen.

Le président de la Ligue guinéenne du football professionnel (LGFP) a également répondu aux questions de notre journaliste concernant le déroulement de la Ligue 1, mais aussi de la Coupe de la Ligue.

Mosaiqueguinee.com : M. Lucien Beindou Guilao bonjour, vous êtes le président de la Ligue guinéenne de football professionnel (LGFP). Avant d’évoquer le championnat de deuxième division de notre pays, que peut-on retenir en ce moment de la Ligue 1 Guicopres ?

LBG : La ligue1, il n’y a pas quelque chose à dire, on est sur la même lancée que l’année dernière. Le championnat se passe bien, les matchs programmés se jouent, les terrains se remplissent, la motivation est là, tout se passe correctement.

Cette année, le début de la Ligue 2 professionnelle de Guinée connaît un grand retard. Qu’est-ce qui est à l’origine de cette situation ?

Le retard on le sait tous, il fallait qu’on ait les deux champions de la Coupe national dont le championnat a retardé parce que, comme on était dans la normalisation on s’occupait beaucoup plus des statuts, des élections plutôt que des problèmes de championnats donc ça a mis du temps. La nouvelle Fédération est arrivée, il a fallu l’installer, mettre les choses au point avec la FIFA et la CAF, trouver les finances nécessaires pour organiser les play-offs et puis repartir sur le championnat Ligue 2 qui jusque-là cherche des sponsors.

À quand le coup d’envoi de cette Ligue 2 ?
On a fixé la date théorique du 20 avril. On a suffisamment eu du temps, tout est mis en place, le plus gros du travail revient aux clubs. Sur le plan administratif il faut qu’ils fassent déjà les démarches, ils paient les engagements, les cotisations et qu’ils reçoivent les subventions (90 millions par club) aussi de la part de Fédération et de la Ligue. Aujourd’hui on a une nouvelle Fédération, libre à elle de rehausser ou de maintenir ce qui se faisait l’année dernière. Ça dépendra un peu de sa trésorerie, ce qui est sûr, les subventions vont être payées sans problème.

Nous sommes à deux mois de la saison des pluies. Est-ce cela n’aura pas un impact négatif sur le déroulement de ce championnat ?

En terme de stade on a toujours les mêmes problèmes, on va faire avec cette saison puisque je vous l’ai dit, la saison a retardé pour plusieurs problèmes qui se sont imposées à nous (Nouvelle Fédération, CAN 2023) mais aujourd’hui ça a démarré c’est ce qui est intéressant. La saison des pluies arrive mais on fera comme on l’a fait la saison dernière.

Qu’en est-il de la Coupe de la LIGUE ?

La Coupe de la Ligue, les préalables sont faits, on aura une réunion la semaine prochaine avec le sponsor, on fixera la date du tirage au sort. Les matchs vont commencer incessamment. Bon, pour une coupe ce n’est pas trop difficile quand les matchs se jouent sur éliminatoire direct, ça va aller vite.

L’année dernière le trophée a fait l’objet d’énormes critiques. Sera-t-il changé cette année ?

On va essayer de l’améliorer mais il sera toujours fait par nos artisans.

Qu’en est-il de la Coupe du président ?

Ce n’est pas de mon ressort mais on va y penser. Si on a des sponsors, on peut organiser toute sorte de compétition.

Alhassane Djigué

Lire l'article en entier