Guinée : motif de dissolution du gouvernement et avertissements aux ministres sortants

il y a 1 mois 64
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

On en sait de plus sur ce qui a été dit, ce mardi 20 février 2024, au Petit palais, lors de la rencontre entre les membres du CNRD et les secrétaires généraux des départements ministériels. Des commissions ont été créées et les secrétaires généraux devront à chaque fois remonter des informations à la présidence via ces commissions.

À l’entame, le secrétaire général à la présidence, le général de brigade Amara Camara, a fait savoir aux différents SG que c’est par confiance que le président de la transition leur a confié la gestion des affaires courantes, suite à la dissolution du gouvernement. Affirmant que “dans l’exercice de fonctions des ministres, il a été constaté qu’il fallait redonner un souffle nouveau” au gouvernement. Et pour assurer la continuité du travail, le chef de l’État a renouvelé sa confiance aux secrétaires généraux. Mais à condition que le travail se fasse correctement et dans la rigueur.

Le chef d’état-major des armées, le général de brigade Ibrahima Sory Bangoura, a, pour sa part, fait savoir que la présence des pick-up de gendarmes et de policiers devant les différents départements ministériels, est de permettre aux secrétaires généraux de travailler dans la sécurité.

« On a besoin de la responsabilité pour que vous puissiez prendre les rênes jusqu’à ce que d’autres décisions viennent», a-t-il déclaré.

Le Haut commandant de la Gendarmerie nationale, le général de brigade Balla Samoura, a indiqué qu’il revient dorénavant aux secrétaires généraux de matérialiser ou de faire matérialiser les décisions prises par le CNRD dans l’exercice de leurs missions.

Concernant les mesures conservatoires prises contre les membres du gouvernement sortant, le général de brigade Balla Samoura avertit : « Je ne souhaiterais pas que ce soit un policier ou un gendarme qui récupère les passeports, les cachés et autres documents dans les mains d’un ministre.»

À l’occasion de cette rencontre, des commissions de travail ont été constituées et placées sous la coordination générale du directeur de cabinet du ministère de la défense nationale.

Chaque Secrétaire général a reçu ordre de retourner au niveau de son département, pour travailler sur des dossiers et remonter les résultats au niveau de sa commission.

L’article Guinée : motif de dissolution du gouvernement et avertissements aux ministres sortants est apparu en premier sur Guinee360 - Actualité en Guinée, Politique, Économie, Sport.

Lire l'article en entier