Confrontation/Procès 28 sept 2009. “Chargez!“ Prise de bec entre Mouctar Bah de RFI et Tiégboro

il y a 1 mois 44
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Le procès des évènements du 28 septembre 2009 s’est poursuivi ce mercredi 17 avril 2024, au tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la Cour d’Appel de Conakry avec les confrontations.
À la barre Colonel Moussa Tiégboro Camara a été confronté à la barre avec le journaliste et correspondant de RFI en Guinée Mouctar Bah qui affirme avoir entendu Tiégboro demander de charger et c’est à cet instant qu’il a entendu les tirs de gaz lacrymogènes.
Le représentant du Ministère Public Abdoulaye Babady Camara demandera au colonel Tiégboro Camara s’il a vu à l’esplanade du stade du 28 septembre monsieur Mouctar Bah?
Le colonel Moussa Tiégboro Camara  a répondu par l’affirmative, avant que le procureur n’enchaîne par la question suivante à l’endroit de Mouctar Bah. Est-ce que vous confirmez les propos tenus par le colonel Tiegboro ce jour à l’esplanade du stade?
« Quand la foule est agitée, je vous jure la tension est montée, c’est après que Tiégboro a dit, chargez. Je l’ai entendu et j’étais à ses côtés c’est en ce moment que les tirs de gaz lacrymogènes ont commencé », a répondu le journaliste.
Interrogé par le substitut du procureur sur la réponse du journaliste, le colonel Moussa Tiégboro Camara a nié les propos,  tout en fondant ses arguments sur l’inexistence des preuves.
« J’ai dit chargez par rapport à quoi? Charger signifie quoi? Baffoé était venu,  vous lui avez posé la question, il a dit qu’il n’a pas entendu. Les images ont passé ici, personne n’a entendu, les audios ont passé ici personne n’a entendu et mieux que tout ça toute la presse y était, privée et publique dont lui, personne n’a depuis 14 ans exhibé ce propos là et dans son reportage au lendemain à RFI je n’ai pas entendu. C’est de l’affabulation purement et simple. Je vous dis monsieur le procureur charger en termes de maintien d’ordre ça c’est un commandement et ce commandement est composé de deux phases, un commandement préparatoire et un commandement d’exécution. Le mot charger ne signifie en rien du tout et je ne l’ai pas dit. Et si je l’ai dit les journalistes qui étaient sur place auraient enregistré cette partie »
Mamadou Yaya Barry 

L’article Confrontation/Procès 28 sept 2009. “Chargez!“ Prise de bec entre Mouctar Bah de RFI et Tiégboro est apparu en premier sur Mediaguinee.com.

Lire l'article en entier