CNT: les conseillères célèbrent en différé la journée internationale de la Femme africaine 

il y a 8 mois 110
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Initialement prévue le 31 juillet de chaque année, les conseillères nationales du CNT ont célébré en différé ce lundi 18 septembre la journée internationale de la Femme africaine (JIFA). Cette cérémonie placée sous le haut patronage du président de la République le colonel Mamadi Doumbouya, s’est tenue dans la salle des congrès. Elle a réuni des femmes politiques, activistes et les membres du gouvernement.

Dans son allocution, Honorable Hadja Maïmouna Yombouno, 1ère vice-présidente du CNT a plaidé auprès des autorités pour en faire le 31 juillet journée internationale de la Femme guinéenne: « en décidant de célébrer cette journée, les femmes de l’organe législatif de la transition entendent saluer les actes historiques posés par la femme guinéenne des luttes d’indépendance à nos jours. Notre souhait est qu’en Guinée la journée internationale de la Femme africaine avec le soutien des autorités soit un rendez-vous annuel de premier plan comme le 8 mars. C’est lieu pour nous de passer un message de plaidoyer en direction de vous les autorités pour la concentration du 31 juillet de chaque année comme journée internationale de la Femme de Guinée», a-t-elle lancé.

Pour sa part, Aminata Bah, Présidente du Caucus des conseillères du CNT a dénoncé la faible représentativité des femmes dans les instances de prise de décision en Guinée: « en Guinée les femmes représentent près de 52% de la population et jouent un rôle important dans le développement socio-économique du Pays. D’abord très actives dans le secteur agricole et informel, elles s’illustrent de plus en plus dans tous les domaines d’activité. Malgré leur présence dans la vie publique, économique, professionnelle, politique et socio-culturelle leur représentativité dans les instances de prise de décision dans la vie publique et politique demeure insuffisante», a-t-elle fait part.

Present à cette célébration, le premier ministre chef du gouvernement, Dr Bernard Goumou a annoncé les nouveaux défis  du gouvernement de la transition: « aujourd’hui encore nous perpétuons le combat de toutes les Amazones dont les noms viennent d’être applaudis dans cette salle. Nouveaux défis se dressent: (ils ont pour non autonomisation économique, participation aux instances décisionnelles, lutte contre les violences basées sur le genre). Je tiens à rappeler qu’en Guinée la Femme est la pierre angulaire de la politique sociale du président de la République. Il est entièrement à votre écoute», a-t-il rassuré.

Au terme de cette activité, les femmes du conseil National de la transition ont lancé le projet de promotion de la participation politique et du leadership de la Femme, appelé les quatre PLF. Pour objectif de mobilser les ressources en faveur de la participation des femmes aux échéances électorales à venir comme candidate.

Mansaré Naby Moussa

Lire l'article en entier