Belmadi vs FAF : Le dernier chapitre d’une relation tumultueuse ?

il y a 1 mois 59
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Ce jeudi a marqué une étape importante pour le football algérien avec l’annonce officielle par la Fédération algérienne de football (FAF) de la nomination de Vladimir Petkovic, originaire de Suisse, comme le nouvel entraîneur de l’équipe nationale, les Fennecs. Cette décision, intervenue après plusieurs jours de négociations, ouvre un nouveau chapitre pour l’équipe. Cependant, la situation avec Djamel Belmadi, son prédécesseur, semble encore comporter des zones d’ombre…

La nomination de Vladimir Petkovic par la Fédération algérienne de football (FAF) a pris du temps, principalement en raison de l’impasse dans les négociations avec Djamel Belmadi pour une résiliation de contrat. Cette situation a engendré une bataille d’attrition entre les deux parties, caractérisée par un échange de courriers par le biais de leurs avocats respectifs, chacun scrutant la moindre erreur de l’autre.

 Le dernier chapitre d'une relation tumultueuse ?

Dans ce contexte tendu, la FAF et son président Walid Sadi, en désaccord avec Belmadi sur les conditions de son départ et les indemnités de licenciement depuis plusieurs semaines, espéraient que le coach de 47 ans ne soumette pas sa sélection élargie pour les prochains matchs des Fennecs contre la Bolivie et l’Afrique du Sud, avant la date butoir du 3 mars. L’objectif était d’utiliser cet acte d’omission comme argument contre Belmadi dans leur conflit, afin d’éviter de le licencier formellement et de se limiter au paiement de deux ou trois mois d’indemnités en guise de séparation, comme l’a révélé le journaliste Yacine Benlamnouar.

Est-ce que Belmadi a transmis une liste élargie ?

D’après les observations de notre confrère, la nomination rapide de Vladimir Petkovic par la Fédération algérienne de football (FAF) ce jeudi suggère que Djamel Belmadi a anticipé la situation en soumettant sa liste élargie de joueurs. Cette démarche semble avoir contraint la FAF à reconnaître qu’il valait mieux procéder à la nomination de Petkovic et formaliser le licenciement de Belmadi, qui semble déterminé à ne pas abandonner le conflit facilement.

La liste élargie et Belmadi seraient-ils les points qui bloquent l’annonce du nouveau sélectionneur ?

La date limite pour envoyer la liste élargie de l'équipe nationale est le 3 mars, et cela peut être l'une des raisons qui ont retardé l'annonce du nom du nouveau sélectionneur… pic.twitter.com/BKlaUi6P4j

— Yacine Benlamnouar (@YBenlamnouar) February 28, 2024

L’ancien sélectionneur du Qatar, Belmadi, se prépare apparemment à jouer sa carte maîtresse. Selon les informations de Yacine Benlamnouar, le technicien franco-algérien envisage de révéler prochainement les détails de ce qui s’est réellement passé lors de la CAN 2023 dans les médias. Pour contexte, l’équipe nationale algérienne a été éliminée dès le premier tour pour la seconde fois consécutive, et suite à cet échec, Sadi a surpris Belmadi en annonçant sa démission de manière anticipée.

Benlamnouar suggère également que Belmadi pourrait réclamer l’intégralité de son salaire restant, s’élevant à 7,5 millions d’euros, s’il décide de porter l’affaire devant la FIFA, en s’appuyant sur les lois protégeant les droits des entraîneurs et des joueurs. Il est clair que cette affaire est encore loin d’être résolue et promet d’autres rebondissements.

L’article Belmadi vs FAF : Le dernier chapitre d’une relation tumultueuse ? est apparu en premier sur Afrique Sports.

Lire l'article en entier