Sinta (Télimélé) : les citoyens de Kambaya appellent à l’aide pour la réparation du forage de leur mosquée

il y a 2 semaines 120
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Le District de Kambanya, relevant de la sous-préfecture de Sinta, à 35 kilomètres de la commune urbaine de Télimélé, connaît une forte explosion démographique. La mosquée de cette localité, la plus ancienne de la contrée, est confrontée à une panne de son forage depuis plusieurs mois. Ce qui constitue un casse-tête chinois pour les citoyens qui éprouvent des difficultés à avoir de l’eau pour toutes sortes de besoins. Interrogés à ce sujet par l’envoyé spécial de Guineematin.com, ils ont expliqué ce calvaire avant d’interpeller les autorités.

La grande mosquée de Kambanya centre, qui fait partie des premières mosquées de la communauté, a été reconstruite grâce à l’initiative des fils résidents et ressortissants.

Mamadou Kalidou Barry, natif de Kambanya

Mamadou Kalidou Barry, natif de Kambanya, est revenu sur les actions menées en faveur de cette maison de Dieu. « En ce qui concerne cette mosquée, elle est l’une des premières mosquées de la localité. Elle s’était fortement dégradée. Nous avons eu peur qu’elle ne tombe sur nous. C’est dans ce cadre que nous avons eu des initiatives à travers Ibrahima Sory Diallo depuis le Sénégal et celle d’Elhadj M’Bouré Kambanya. Il y a eu des cotisations à Dakar et Elhadj M’Bouré a également donné des sacs de ciment pour la rénovation de l’ancienne mosquée. En même temps, la jeunesse a de son côté mobilisé des blocs. Par la suite, il y a eu assez d’engouement. En fin de compte, il y a une idée de construire une nouvelle mosquée. Tout le monde s’est levé », a dit Mamadou Kalidou Barry.

Pour sa part, Ibrahima Sory Diallo, membre fondateur de l’Association pour le Développement de Kambanya (ADK), a parlé de la contribution de sa structure dans cette initiative.

Ibrahima Sory Diallo, membre fondateur de l’Association pour le Développement de Kambanya

« C’est à l’issue d’une rencontre tenue à Dakar qu’on a créé un groupe qui a évolué et donner naissance à ADK (Association pour le Développement de Kambanya) qui vise la construction d’une nouvelle mosquée, l’adduction en eau potable, la santé et autres qui constituent une réelle préoccupation… Après, on a lancé partout des appels… »

Thierno Amadou Bah Vice président d’ADK

De son côté, Thierno Amadou Bah, vice-président de l’Association pour le Développement Kambanya, a souligné la particularité de sa structure. « L’ADK est venue en renfort pour une grande première. La localité était en train de construire une nouvelle mosquée parce que la vieille mosquée faite en banco était vétuste. Donc, on est arrivé au niveau du mur, et il fallait beaucoup d’efforts pour en finir avec la mosquée. Le financement était très lourd. Les locaux ne pouvaient plus continuer. La première action de l’ADK fut d’aider à finir cette principale mosquée. Ensuite, il y a eu d’autres appuis de l’ADK à travers certains ressortissants qui ne sont pas membres de la structure. On a eu un forage. Par après, ADK a toujours continué. On a fait le hangar. Et tout récemment, ADK et les fils ressortissants, très courageux, ont demandé à démolir l’ancienne mosquée pour reconstruire une mosquée pour les femmes. Donc, vu que nous avons de l’espace, on a implanté une mosquée uniquement pour les femmes. Jusqu’ici, ADK continue à renforcer et d’autres actions sont prévues. On a fait l’équipement, dont les panneaux d’électricité, un groupe électrogène et la sonorisation. Ils ont construit une morgue, des latrines etc… Nous avons fait aussi la délimitation avec le soubassement. Nous attendons d’autres financements pour l’élévation du mur. Nous sollicitons l’aide pour finir ce travail », a sollicité le vice-président de l’ADK.

De son côté, El Hadj Souleymane Barry, imam de la grande mosquée de Kambanya, a dénoncé l’envahissement de la mosquée par les animaux domestiques et la panne du forage qui alimente les toilettes en eau.

Elhadj Souleymane Barry, Imam de la grande mosquée de Kambanya

« Il y a l’union et l’entente à la grande mosquée de Kambanya. Pour preuves, depuis que l’ancienne mosquée a commencé à se dégrader, il y a eu une volonté de mobiliser petit-à-petit des agrégats par les jeunes et sages. C’est ce qui s’est élargi. Aujourd’hui, une mosquée a été construite et équipée. Une deuxième mosquée pour les femmes a aussi été réalisée. Mais le forage qui est là est tombé en panne. Nous sollicitons une aide. Ensuite, il y a les animaux domestiques qui envahissent les lieux. Des fois, ils rentrent à l’intérieur des mosquées en salissant à travers leurs excréments. Vraiment, nous sollicitons auprès des fils ressortissants et des bonnes volontés l’achèvement de la clôture de ce lieu abritant les deux mosquées. Nous continuons à faire des prières et bénédictions pour tous les fils et filles de Kambanya en particulier, de Sinta et de la Guinée en générale », a laissé entendre Elhadj Souleymane Barry.

 De retour de Kambanya, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél : (00224) 628 516 796

The post Sinta (Télimélé) : les citoyens de Kambaya appellent à l’aide pour la réparation du forage de leur mosquée first appeared on Guineematin.com.

L’article Sinta (Télimélé) : les citoyens de Kambaya appellent à l’aide pour la réparation du forage de leur mosquée est apparu en premier sur Guineematin.com.

Lire l'article en entier