Santé : L’UNICEF et GAVI livrent 230 réfrigérateurs solaires au PEV

il y a 1 semaine 35
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Le 10 juillet 2024, le Programme élargi de vaccination (PEV) a reçu un soutien considérable grâce à une initiative conjointe du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et de l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI). Lors d’une cérémonie présidée par le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, 230 réfrigérateurs solaires ont été remis pour garantir un stockage sécurisé des vaccins. L’événement s’est déroulé au magasin du Programme alimentaire mondial (PAM) à Tombo, dans la commune de Kaloum.

Mme Alessia Turco, Représentante Adjointe de l’UNICEF en Guinée, a souligné l’importance de la qualité des vaccins pour le succès des programmes de vaccination. « Il est indispensable de disposer d’équipements appropriés pour assurer une conservation optimale des vaccins, depuis la réception des doses jusqu’aux points de prestations », a-t-elle déclaré. Elle a rappelé que l’UNICEF et GAVI avaient déjà renforcé les capacités opérationnelles du PEV en septembre 2023 en faisant don de quatre camions pour le transport des vaccins et du matériel de vaccination, ainsi qu’un véhicule de supervision.

Mme Turco a également annoncé que ces 230 réfrigérateurs solaires, financés par GAVI pour un montant d’environ 1 608 850 USD, seront installés avec un coût prévisionnel de 718 700 USD. Conçus pour renforcer la chaîne du froid, ces réfrigérateurs répondent aux normes de Performance, Quality and Safety (PQS) de l’OMS, améliorant ainsi la conservation des vaccins et soutenant les efforts de vaccination. De plus, a-t-elle ajouté, les fonds de GAVI ont permis l’achat de huit véhicules réfrigérés, d’un montant de 673 600 USD, déjà arrivés au port de Conakry pour faciliter le transport des vaccins dans toutes les régions.

Demba Diack, directeur pays de GAVI, a expliqué les motivations derrière cette initiative, soulignant les défis persistants, notamment les inégalités dans la couverture vaccinale et la dépendance aux financements extérieurs pour l’achat de vaccins et d’équipements de chaîne du froid. « Il n’y a pas si longtemps, les ruptures de stocks de vaccins essentiels comme les seringues contre le tétanos et le BCG empêchaient la vaccination des femmes enceintes et des nouveau-nés », a-t-il illustré.

Dr Oumar Djouhé Bah, le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, a exprimé sa conviction que l’installation de ces réfrigérateurs solaires et l’attribution des véhicules frigorifiques dans les huit régions sanitaires contribueront à l’atteinte des objectifs de couverture vaccinale. Il a assuré une utilisation judicieuse et rationnelle de ces équipements. « Je veillerai personnellement à ce que ces équipements soient utilisés de manière judicieuse et rationnelle. C’est un combat personnel, un combat de gouvernement et un objectif qui nous est assigné, à savoir, tout faire pour que la couverture vaccinale soit significativement améliorée afin que tous les enfants de ce pays reçoivent la dose normale », a promis le ministre.

Cette initiative marque une avancée majeure dans les efforts de la Guinée pour renforcer son système de santé et améliorer la couverture vaccinale, garantissant ainsi que chaque enfant reçoive les vaccins nécessaires pour une croissance saine et protégée.

Lire l'article en entier