Restriction d’internet et censure des médias : le parlement citoyen de l’engagement civique manifeste devant l’ARPT

il y a 1 mois 114
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Le parlement citoyen de l’engagement civique a organisé un sit-in dans la matinée de ce mardi, 20 février 2024, devant le siège de l’ARPT à Koloma, dans la commune de Ratoma. Il exige la levée des restrictions de l’internet, l’arrêt de la censure des médias et la libération de Sékou Jamal Pendessa, secrétaire général du SPPG, a appris un reporter que Guineematin.com a dépêché sur les lieux.

« Libérez internet, Libérez les médias, Libérez Pendessa ». C’est à travers ces slogans que les membres du collectif du parlement citoyen de l’engagement civique se sont faits entendre devant le siège de l’ARPT. Ils ont déploré les propos d’Ousmane Gaoual Diallo, qui disait que « l’internet n’est pas un droit ».

Dans un communiqué lu par Morlaye Sylla, chargé d’organisation et d’encadrement du Sit-in, le collectif a largement dénoncé la restriction de l’internet et les maux dont souffrent les journalistes guinéens.

Décryptage !

Morlaye Sylla, chargé d’organisation et d’encadrement du sit-in

Est-ce qu’un pays ambitieux peut s’épanouir dans l’obscurité numérique et la censure des médias au 21ème siècle ?

C’est pourquoi nous nous donnons le devoir de faire un appel à l’endroit de tous les citoyens guinéens, aux représentants des médias, à la communauté publique nationale et internationale.

Conformément à la charte de la transition, rédigée unilatéralement par le CNRD qui dispose en son chapitre 4, article 8 « Les libertés et les droits fondamentaux sont reconnus et leur exercice est garanti aux citoyens dans les conditions et les formes prévues par la loi. Aucune situation d’exception ou d’urgence ne doit justifier les violations des droits humains » Fin de citation.

Nous nous adressons à vous aujourd’hui pour exprimer notre profonde préoccupation et notre mécontentement continu face à la restriction de l’internet, qui dure maintenant depuis plus de trois mois, ainsi que les mesures de censure que subissent nos médias, Ces actions entravent non seulement la liberté d’expression et le droit à l’information de notre peuple, mais elles isolent également notre nation sur la scène mondiale.

En ce monde du 21ème siècle, est ce qu’on a besoin de rappeler que l’internet est un outil vital pour l’éducation, l’économie la communication dans nos sociétés actuelles ? personne n’est sans savoir que la restriction de l’internet à causer des préjudices incommensurables à nos citoyens, limitant leur capacité à accéder à des opportunités essentielles et à exercer leurs droits civils.

De même, une presse libre est le socle de toute démocratie. La censure des médias empêche l’examen public des actions gouvernementales et prive les citoyens d’une source cruciale de connaissance et de compréhension.

Ce qui est encore plus révoltant et inadmissible c’est le fait qu’un ministre de la république, ministre des postes de télécommunications et de l’économie numérique de surcroit porte-parole du gouvernement, s’est amusé à dire que l’internet n’est pas un droit. Nous rappelons que le droit d’accès à internet et à l’information sont des droits fondamentaux reconnus par les textes juridiques aussi bien nationaux qu’internationaux. Donc, la Guinée ne doit pas faire exception.

Vu tous ces constats malheureux, nous avons décidé ce qui suit:

L’organisation d’un sit-in prévu le 20 février 2024 à partir de 10 heures 00′ devant les locaux de l’ARPT, commune de Ratoma.

Appeler le peuple de Guinée à se mobiliser massivement pour accompagner ces actions citoyennes et salvatrices en vue de rétablir l’internet et les médias, et exiger la libération sans condition du secrétaire General du syndicat des professionnels de la presse de Guinée (SPPG) Sékou Jamal Pendessa.

En tout état de cause, le Parlement Citoyen de l’Engagement Civique lance un appel à la population Guinéenne à se mobiliser massivement afin de participer au sit-in du 20 février 2024 à partir de 9h00 ainsi que les actions qui suivront.

LIBEREZ L’INTERNET LIBEREZ LES MEDIAS LIBEREZ SEKOU JAMAL PENDESSA.

Kaïn Naboun TRAORÉ pour Guineematin.com 

Tel : (+224) 621144891

The post Restriction d’internet et censure des médias : le parlement citoyen de l’engagement civique manifeste devant l’ARPT first appeared on Guineematin.com.

L’article Restriction d’internet et censure des médias : le parlement citoyen de l’engagement civique manifeste devant l’ARPT est apparu en premier sur Guineematin.com.

Lire l'article en entier