Les vérités tombent, grosse mise au point d’Emerse Faé sur Haller et Adingra

il y a 2 mois 89
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Emerse Faé ne se lasse pas de conter l’épopée victorieuse de la Côte d’Ivoire lors de la CAN 2023. Le sélectionneur des Éléphants est ainsi revenu sur différents épisodes lors de cette conquête du titre. Il a notamment évoqué le rendement de deux joueurs, Sebastien Haller et Simon Adingra.

Dans une interview accordée à nos confrères de So Foot, Emerse Faé s’est encore confié sur la dernière CAN 2023. Le technicien ivoirien a notamment souligné les dessous de la victoire des siens dans la plus prestigieuse compétition africaine. Entre la désillusion en phase de poule et les exploits répétés à partir des huitièmes de finale, tout y passe.

Les nouvelles confidences d’Emerse Faé

Emerse Faé a commencé avec des choix forts, en remplaçant Jean-Louis Gasset à la tête de la sélection. Franck Kessié, d’abord, a été relégué au banc. « Quand je parle de groupe et de solidité, ça passe par un état d’esprit. J’avais fait comprendre aux joueurs qu’ils étaient 27, et que pour gagner la compétition, on avait besoin de tout le monde, qu’ils jouent ou pas. Ils comprenaient que les choix n’étaient pas personnels, et ce n’était pas contre Franck de le mettre sur le banc », rappelle-t-il.

Emerse Faé

« On voulait réintégrer Seri, donc il fallait faire un choix. Je ne considère pas ce choix comme fort, mais de groupe. C’était dans un souci d’équilibre, et ça avait porté ses fruits. Franck a été décisif face au Sénégal et excellent jusqu’à la fin. S’il avait eu ces performances en phase de poules, il aurait été désigné comme le meilleur joueur de cette compétition », confie Emerse Faé. Pour lui, « il manquait surtout de l’expérience et du vice. Encore une fois, même mené 2-0 face à la Guinée équatoriale, on était qualifié, donc d’avoir des joueurs de leur expérience sur le terrain aurait pu aider ».

« Ensuite, ce sont des joueurs qui maîtrisent la pression du public et savent assumer le contexte. On avait besoin de calme sur le terrain. Je parle de gérer, mais ce sont avant tout d’excellents joueurs. Gradel a fait une passe décisive en demi-finales face à la RDC et Seri a été énorme face au Sénégal », ajoute—t-il. Face au Mali, c’était une tout autre paire de manche que les hommes de Faé ont tout de même bien géré. « Je croyais en la qualification du début à la fin, même en infériorité numérique. Il faut savoir que les joueurs regardent beaucoup leur banc et leur coach. Selon ce que tu dégages, ils le transmettent au terrain. Il ne fallait pas montrer de faiblesse, peu importe le contexte », confie-t-il.

Emerse Faé et la révélation sur Simon Adingra et Sebastien Haller

« Ce qui nous permettait d’y croire, c’était notre performance à dix contre onze. Je trouve qu’on était meilleur à dix parce que jusqu’au carton rouge, le Mali était supérieur à nous. Nous avons réussi à faire un match tactiquement exceptionnel. On dégageait au fil du match de la confiance et de la sérénité, et revenir au score était mérité et logique », avance le sélectionneur de la Côte d’Ivoire.

Emerse Faé

Forte de ces exploits, la Côte d’Ivoire était dans une dynamique incroyable avec une volonté réelle d’aller chercher le trophée. « Oui, ce sentiment était présent au coup de sifflet final, mais il avait très vite disparu. On avait commencé la compétition sans se dire qu’on allait perdre de cette façon face à la Guinée équatoriale, donc ça restait dans la tête. En partageant ce sentiment, on serait retombé dans nos travers, c’était un énorme traumatisme que l’on venait de vivre il y a à peine quelques jours », ajoute-t-il.

Lequel est également revenu sur deux individualités durant cette CAN 2023 : Sébastien Haller et Simon Adingra. « Je l’entends beaucoup, donc j’aimerais préciser un point important. Contrairement à ce que les gens disent, Simon et Sébastien ont toujours fait partie des plans de Jean-Louis. Ils étaient blessés au départ, donc l’objectif était de les préparer le plus vite possible. Ce sont deux joueurs qui reviennent de tellement loin », constate-t-il.

L’article Les vérités tombent, grosse mise au point d’Emerse Faé sur Haller et Adingra est apparu en premier sur Afrique Sports.

Lire l'article en entier