Gaoual répond à l’Ufdg : “Ces accusations sont le résultat de la peur”

il y a 1 semaine 45
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Vendredi dernier 9 février 2024, le bureau politique de l’Ufdg s’est plaint des agissements du porte-parole du gouvernement chez le Premier ministre, Dr Bernard Goumou. Son ancien parti l’accusé d’agir au nom du parti en utilisant les ressources de l’État et pire il estime que cela est contraire aux engagements du Cnrd et de son gouvernement. Pour Ousmane Gaoual Diallo, ce sont des accusations infondées qui illustrent la peur de le voir à la tête de ce parti.

Voici la réponse de Ousmane Gaoual Diallo

Je conteste fermement les accusations infondées formulées à mon encontre par certains membres du Conseil Politique de l’UFDG. Les allégations de conspiration, de conflit d’intérêt et le fait de rappeler à l’ordre ne sont que des tentatives désespérées pour semer la discorde et remettre en question ma neutralité et mon impartialité.

Ces accusations sont le résultat de la peur. La peur de la diversité d’opinions, la peur de l’opposition et la peur d’un processus démocratique véritable au sein de l’UFDG. II est évident que ces allégations surviennent à l’approche du congrès du parti, alors que certains redoutent mon aspiration légitime à la tête de l’UFDG. Plutôt que de présenter des arguments fondés sur la raison et le débat démocratique, certains cadres de l’UFDG ont choisi de recourir à des attaques personnelles et infondées.

Avant d’utiliser mon exclusion injuste de l’UFDG comme argument pour remettre en question ma neutralité ou m’interdire de parler de mon parti d’origine, il est judicieux de se demander si les mêmes personnes qui émettent ces accusations ont un mandat valide au sein du parti ou sont même légitimement en poste !

Ces mêmes cadres de l’UFDG prétendent tous reconnaître et respecter la diversité d’opinions ainsi que le processus démocratique inclusif, mais leurs actions contredisent ces faits. La vérité est que, lorsqu’on respecte la démocratie, on n’a pas peur du soutien de partisans exprimé envers une personnalité publique. On ne reporte pas un congrès du parti, essentiel au processus démocratique. On n’exclut pas de manière abusive, on accepte qu’un changement nécessaire puisse émerger pour le bien de l’UFDG, au-delà des intérêts personnels.

Nous devons travailler pour une démocratie renforcée par la diversité des opinions et des perspectives, ce qui nécessite une tolérance envers les différentes expressions. Malgré ces défis, je reste fermement engagé à promouvoir la démocratie, la transparence et l’intégrité au sein de ma formation politique, I’UFDG.

L’article Gaoual répond à l’Ufdg : “Ces accusations sont le résultat de la peur” est apparu en premier sur Guinee360 - Actualité en Guinée, Politique, Économie, Sport.

Lire l'article en entier