Yombiro (Kissidougou) : un guérisseur tue ses beaux-parents dans un champ 

il y a 1 mois 168
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Le lundi 8 août 2022, un double assassinat a été commis à Forodou, un district relevant de la sous-préfecture de Yombiro dans la préfecture de Kissidougou.

À en croire Lélé Sayon Condé le maire de la commune rurale de Yombiro, c’est un guérisseur (du nom de Bangaly Condé) qui est accusé d’avoir ôté la vie à ses deux beaux-parents.

Bangaly Condé aurait surpris Sia Adama Mansaré âgée de 52 ans et son mari Michel Léno 70 ans dans leur champ. C’est le mardi 9 août 2022 que leurs corps ont été retrouvés sur les lieux, indique-t-il.

Selon les explications de l’élu local, le guérisseur vivait avec sa femme qu’il avait réussi à guérir d’une maladie quelques années plutôt.

«Quand il avait reçu la fille malade à l’époque pour la soigner, il a promis de la guérir mais à condition qu’il l’épouse. Chose que les parents de la fille ont accepté. De leur union, ils ont fait deux enfants dont un seul en vie. Mais ces derniers temps, la femme qui se plain de maltraitance de la part du guérisseur a décidé de rentrer chez ses parents tout en demandant le divorce. Un choix pour lequel ses parents n’ont pas trouvé d’objection. Ils ont ainsi porté plainte contre Bangaly Condé à la gendarmerie. Là, le guérisseur a réclamé les frais de traitement de la femme. À savoir deux (2) bœufs et une somme de 2 millions GNF… En fin de compte, un règlement a été trouvé entre les protagonistes. Et, les gendarmes lui ont signifié qu’il n’y a plus de mariage forcé… Ce n’est qu’au troisième jour de cela que le guérisseur est allé trouvé ses beaux-parents au champs et les a éliminés. Ce n’est ni à l’aide d’un couteau ni un fusil. On ne sais pas comment il a eu à les étrangler. C’est dans le village de Sossokorö que le meurtrier a été mis aux arrêts », a expliqué le maire Yombiro Lélé Sayon Condé.

Bangaly Condé, le présumé auteur du double meurtre serait entre les mains de la justice.

Mamadou Sagnane

Lire l'article en entier