West Africa Champions Cup : la Guinée, le Sénégal et le Mali seront représentés au tournoi

il y a 1 semaine 45
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

La West Africa Champions Cup (Coupe des champions de l’Afrique de l’Ouest) se déroulera à Yorokoguiya, dans la préfecture de Dubréka. Elle connaîtra la participation de quatre clubs : Horoya AC, SOAR Académie (Guinée), Casa Sports (Sénégal) et Djoliba FC (Mali).

« C’est une série de matchs amicaux de préparation des clubs engagés en compétitions africaines. Donc même s’il y a l’aspect tournoi, le plus important pour nous, c’est de permettre à des équipes qui sont engagées en compétitions interclubs de la CAF d’avoir une meilleure préparation », a expliqué Alpha Mady Touré, journaliste et coordinateur général du projet.

Selon lui, l’idée d’organiser ce tournoi fait suite à un constat, qui montre que « les résultats des clubs de l’Afrique au sud du Sahara, à l’exception de l’Afrique du Sud et quelques fois des clubs du Congo, ne sont pas de bons résultats. Et l’une des raisons qui expliquent cette situation, c’est le fait que ces clubs-là ne préparent pas sérieusement ces compétions », soutient-il.

« Donc on a voulu que les autres clubs de l’Afrique de l’Ouest viennent en Guinée pour profiter de l’expérience du Horoya, qui est aujourd’hui le meilleur club de la sous-région, pour que la zone de l’Afrique de l’Ouest puisse en granger de bons résultats en campagne africaine. C’est pourquoi nous avons initié ce projet », a fait savoir Alpha Mady Touré.

L’autre raison donnée par les organisateurs pour expliquer l’importance de cette compétition, c’est celle d’animer la zone ouest-africaine et créer l’émulation entre les clubs évoluant dans cette partie du continent. Sur le choix de Yorokoguia plutôt que Conakry, les organisateurs disent vouloir donner une dimension touristique au tournoi.

« Nous avons pensons qu’avec toutes les potentialités touristiques de Dubréka, nous pouvons développer d’autres activités touristiques autour de ce championnat pour que ces joueurs, qui sont de grands ambassadeurs, puissent ne serait-ce qu’avec leurs canaux sociaux, vendre l’image la Guinée », a expliqué Amadou Tidiane Bah, le chargé des opérations du projet.

La disponibilité des infrastructures (un terrain de 15 000 places pour les matchs, un terrain d’entraînement, un hôtel et d’autres sites d’hébergement) a motivé le choix de Yorokoguia, a-t-il ajouté, précisant que l’entrée sera gratuite pour tous les matchs de cette compétition.

Lire l'article en entier