Vindicte populaire de Mandiana :plus d’une dizaine de présumés auteurs détenus présentés à la presse 

il y a 1 semaine 42
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Après la mise à mort le lundi dernier, d’un homme accusé de meurtre, par une foule en colère à Mandiana, les autorités judiciaires ont procédé à l’arrestation et à l’inculpation de plusieurs présumés auteurs de ce lynchage.

Au nombre de 15 dont 2 femmes et un mineur, ils ont été tous présentés par les autorités judiciaires de la place à la presse locale ce jeudi 23 juin 2022 dans l’enceinte de la maison centrale de Kankan où ils sont tous détenus.

« Nous avons reçu, hier mercredi 22 juin 2022, le procès verbal de la brigade de recherche contre 15 personnes

Il s’agit de Daouda Keita, Fadima Diakité, Koman Diallo, Laye Fodé Sacko, Fakè Diallo, Yokoba Diakité, Abou Diallo, Sékou Diallo, Djoumé Konaté, Malick Diakité, Sory Kourouma, Yaya Sidibé, Mamady Cissé et Kadiatou Diakité », a énuméré Daouda Diakité, procureur de la république près le tribunal de première instance de Kankan, avant d’ajouter que : « Contre ces présumés auteurs, nous avons saisi le juge d’instruction et ils ont été tous inculpés pour des faits d’assassinat, de complicité d’assassinat, de destruction de bien publics et privés et de coups et blessures volontaires.

Poursuivant, le procureur Daouda Diomandé a aussi indiqué dans ces propos que: « notre juridiction n’étant pas compétente, nous avons été obligés de faire venir la justice de paix de Mandiana pour une question de compétence. Donc le juge de paix de Mandiana et son juge d’instruction sont présentement à Kankan, et ce sont eux qui sont chargés d’instruire le dossier », a-t-il précisé.

Pour clore son intervention, le chef du parquet de Kankan a promis que : « Justice sera rendue. Il faudrait que la population apprenne qu’on ne doit pas se rendre  justice soi-même. Ce qui a été fait quand vous voyez les images, c’est vraiment crapuleux. Alors il faudrait qu’on mette fin à ce genre de comportement de la part de nos concitoyens. C’est la raison pour laquelle, nous allons donner une diligence particulière à ce dossier pour que le procès se tienne et que les coupables soient jugés et condamnés conformément à leur forfaiture », a-t-il assuré.

A noter que quelques présumés auteurs se sont exprimés. Mais ils ont tous nié leur participation à cette vindicte, en dépit de l’existence d’une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux. Pour le moment aucune date n’a été donnée pour la tenue de leurs procès.

Lire l'article en entier