Vers l’exposition universelle des œuvres d’arts à Dubaï : les sculpteurs guinéens inquiets !

il y a 5 mois 643
CONTACTEZ info@lekaloum.com
Amara Condé, sculpteur, membre du bureau de l’union régionale des sculpteurs de Guinée

Prévue du 1er octobre 2021 au 31 mars 2022, la 34ème ‘’Exposition Universelle de Dubaï’’ verra la participation d’artistes venus de tous les continents. Ce rendez-vous d’affaire et d’échange culturel est une opportunité pour les artistes (sculpteurs, peintre…) d’exposer et de vendre des œuvres d’arts et de reprendre vie après avoir été durement éprouvés par la crise sanitaire liée au COVID-19. Et, à ce grand rendez-vous de la renaissance dans la « Cité-Etat » de Dubaï (aux Emirats Arabes Unis), les artistes guinéens, notamment les sculpteurs ne comptent pas jouer aux abonnés absents. Ils sont prêts et très déterminés à y prendre part pour faire la promotion de l’artisanat guinéen aux yeux du monde. Mais, ces derniers temps, ils bouillonnent surtout d’inquiétudes à l’idée de se faire représenter par des « administrateurs » à cette foire internationale.

Dans un entretien accordé récemment à Guineematin.com, le sculpteur Amara Condé, membre du bureau de l’union régionale des sculpteurs de Guinée, a laissé entendre qu’il leur a été dit que leurs œuvres peuvent être acheminées à Dubaï et ce sont des administrateurs qui devront les défendre et si possible les vendre à ramener l’argent en Guinée.

« Depuis l’arrivée de la Covid19 jusqu’à nos  jours, nos activités artisanales sont fortement impactées.  Parce que c’est dans les grandes cérémonies, les réceptions, les colloques, les réunions que nous nous parvenons à écouler nos produits. Mais, aujourd’hui, ces réunions se passent de façon virtuelle. Donc, on n’a pas les moyens pour écouler nos produits. La foire expo 2021 Dubaï qui est à l’horizon est notre seul espoir aujourd’hui pour faire écouler certains de nos produits que nous détenons il y a plus de 5 ans. Mais, on a des inquiétudes par rapport à notre participation à cette foire. Pourquoi ? Parce qu’on a eu à faire des rencontres avec les organisateurs. Ils nous ont dit qu’on aura un conteneur disponible dans lequel on va embarquer nos pièces et leurs prix. Que c’est des administrateurs qui iront cette fois-ci à notre place vendre ces pièces et revenir avec notre argent reconvertis en francs guinéens », a indiqué Amara Condé.

A en croire ce sculpteur, envoyer des « administrateurs » à la place des artistes dans une exposition comporte d’énormes risques, d’autant plus que ces administrateurs n’ont aucun savoir faire pour entretenir ou restaurer des œuvres d’art.

« Avec les produits sculptés, vous ne pouvez pas réunir 30 pièces d’un point A à un point B sans qu’il n’y ait des dommages. Il y aura des pièces qui vont se casser. Ensuite, il y a des pièces qui ont besoin d’être entretenues chaque jour où chaque semaine pour les rendre consommables. Mais, celui qui n’est pas professionnel en la matière ne peut pas faire ces entretiens là. Et, même les explications, ce n’est pas un administrateur qui va expliquer, définir le rôle de ces produits devant un touriste. Et le touriste est curieux de savoir cette pièce représente quoi chez vous? Donc, il faut être de la matière pour bien défendre les pièces », a expliqué Amara Condé.

Pour éviter d’éventuels désagréments (qui pourraient être très dommageable pour les artisans guinéens), ce membre du bureau de l’union régionale des sculpteurs de Guinée demande aux organisateurs de l’exposition de faire accompagner les administrateurs de quelques artistes (notamment des sculpteurs) qui vont se charger des œuvres.

« Je demande aux organisateurs (qui sont cette fois-ci le partenariat public et privé) et au département du tourisme de nous assister, de choisir quelques-uns parmi nous (les artistes) pour la participation à cette foire. Notre participation y va non seulement dans nos intérêts, mais aussi dans l’intérêt de la nation guinéenne. Parce que dans le décor des stands et des pavillons, notre pays a eu toujours le premier prix à travers nos produits sculptés », a confié Amara Condé.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 620589527/664413227

Facebook Comments Box

Commentaires

Lire l'article en entier