Université de Kankan : avant l’arrivée de Dr Diaka Sidibé, le recteur nomme plusieurs cadres à des postes vacants

il y a 1 mois 252
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Dans le cadre de la tournée gouvernementale à l’intérieur du pays, plusieurs ministres ont rallié la ville de Kankan ce samedi 28 mai 2022.

Parmi ces ministres, figure la patronne de l’enseignement supérieur Dr Diaka Sidibé.

Une occasion pour l’équipe gouvernementale, chacun en ce qui le concerne de visiter les différents services relevant de son département.

Donc, depuis le début de cette semaine, les responsables des différents services administratifs de Kankan sont dans les préparatifs pour la réception de leur chef de département.

Il suffit juste de faire un tour dans ses services pour constater des travaux de rénovation.

C’est le cas notamment de la résidence du gouverneur et l’enceinte de l’université de Kankan, qui ont fait peau neuve.

Mais pour le cas spécifique de l’université de Kankan, nous apprenons qu’il y aurait plus de 40 millions GNF décaissés pour les travaux de réfection de la peinture.

Et pire, selon une source bien informée, le recteur de cette institution d’enseignement supérieur a procédé à la nomination de plusieurs cadres à des postes qui étaient vacants depuis belle lurette.

Mais ce qui est incompréhensible dans cette affaire de nomination, ce qu’elle intervient à la veille de la visite de madame la ministre au sein du campus, puisqu’elle doit s’y rendre le lundi.

Le recteur aurait même antidaté la note de service, qui est sortie ce samedi 28 mai 2022.

Dans cette nomination, selon la même source, le recteur aurait nommé des personnes qui n’ont pas les qualifications requises pour occuper ses fonctions.

Mais, il aurait procédé ainsi, pour éviter que les dysfonctionnements au sein de l’université ne soient révélés par certains.

Pourquoi attendre l’arrivée de la ministre pour procéder à ces nominations ?

C’est certainement pour sauver son poste. Parce qu’à voir la façon de procéder, on pourrait déduire que la ministre de l’enseignement supérieur n’était pas au courant de tous ses postes vacants, ont estimé certaines personnes approchées par notre correspondant.

Ci-dessous, copie de la note de service :

Cheick Mamady Condé, correspondant régional de mosaiqueguinee.com

Articles similaires

Lire l'article en entier