Un corps sans vie retrouvé dans une mosquée à Kobaya : des imams et muezzins interpellés par la police

il y a 1 mois 338
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Les interrogations sont nombreuses à Kobaya, après une découverte macabre dans ce quartier de la commune de Ratoma, en banlieue de Conakry. Le corps sans vie d’une jeune fille de 10 ans a été retrouvé mercredi soir, 29 juin 2022, dans les toilettes d’une mosquée de cette localité. L’imam de la mosquée et certains muezzins ont été interpellés par la police pour des fins d’enquête, a appris Guineematin.com, à travers un de ses journalistes.

Selon Alhassane Bangoura, dit Baga, un habitant du quartier, la victime, M’mah Touré, a quitté la maison aux environs de 18 heures pour aller acheter une boîte d’allumettes dans une boutique. Mais depuis qu’elle est sortie, la jeune fille n’est pas rentrée. Quelque temps après, elle a été retrouvée morte dans les toilettes d’une mosquée du quartier.

Alhassane Bangoura, tuteur de la victime, M’mah Touré

« C’est notre muezzin et l’administrateur de la mosquée qui m’ont informé de cette situation. Ils m’ont demandé si je suis au courant de ce qui se passe dans notre mosquée, je leur ai dit non. Ils m’ont dit qu’il y a un corps sans vie qui a été découvert dans la douche de notre mosquée et que la police même est là-bas avec les imams.

C’est ainsi, je me suis rendu là-bas. Quand je suis arrivé, je leur ai demandé de me laisser voir le corps, parce que j’ai des filles à la maison. Quand je suis entré, après l’avoir regardé, j’ai eu des soupçons. Mais j’ai décidé d’abord d’aller voir dans la famille de mon ami qui est décédé. Arrivé là-bas, j’ai constaté que tous les enfants étaient là-bas, sauf elle. J’ai demandé après elle, sa grand-mère, avec qui elle vit, m’a dit qu’elle l’a envoyée acheter une boîte d’allumettes. Je suis retourné à la mosquée pour bien revoir le corps. Et j’ai compris effectivement que c’est notre fille. J’ai trouvé qu’il y avait une boîte d’allumettes qui était posée sur sa poitrine dans la douche là-bas », a-t-il expliqué.

Selon certains, la jeune fille aurait été violée, avant d’être tuée. Mais ce proche de sa famille dit ne rien savoir pour l’instant sur les circonstances de sa mort. « Pour le moment, je ne saurais dire exactement de quoi elle est décédée. Un médecin légiste était venu à la mosquée là-bas pour examiner son corps. Après, on nous a même demandé de donner un peu d’argent au médecin pour ça. Mais, il ne nous a pas dit qu’elle est morte à la suite d’un viol. Tout ce qu’on sait, c’est que quand la police et la gendarmerie ont voulu faire sortir le corps pour l’envoyer à la morgue, ils ont su qu’il y a une corde qui était attaché à son cou », a laissé entendre Alhassane Bangoura.

Aux dernières nouvelles, les imams et muezzins interpellés se trouvent dans les locaux du commissariat central de Sonfonia pour des fins d’enquête.

Malick Diakité pour Guineematin.com 

Tel : 626-66-29-27 

L’article Un corps sans vie retrouvé dans une mosquée à Kobaya : des imams et muezzins interpellés par la police est apparu en premier sur Guineematin.com.

Lire l'article en entier