Transition : le MSD s’oppose à la durée de 39 mois et s’inquiète des menaces de sanctions de la CEDEAO

il y a 1 mois 116
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Face à la presse ce samedi 07 Mai à son siège, le président du Mouvement pour la solidarité et le développement (MSD) se dit opposé à la proposition de 39 mois de transition annoncée par le président du CNRD.

Dr Abdoulaye Diallo estime que cette proposition de colonel Mamadi Doumbouya doit être soumis à un débat consensuel avec les forces vives du pays.

« Le Mouvement pour la Solidarité et le Développement comme toutes les autres entités politiques et sociales s’oppose au chronogramme de 39 mois de transition annoncé par le président colonel Mamadi Doumbouya dans la nuit du 27 Avril 2022 à Boffa. Le MSD estime que le chronogramme doit faire l’objet d’un débat consensuel entre les forces vives de la nation et le CNRD conformément à l’article 77 de la charte de la transition »,a déclaré le président du MSD.

Aussi, Dr Abdoulaye Diallo se dit inquiet des menaces de sanctions de la CEDEAO qui pèsent sur la Guinée.

« Ce rejet massif de ce chronogramme caractérisé par un manque de dialogue sincère entre les acteurs dans un contexte de crise économique avec cette menace de sanction de l’organisation sous-régionale CEDEAO inquiète le MSD et l’ensemble des militants et sympathisants du parti »,a sonné le président du Mouvement pour la solidarité et le développement.

Al Hassan Djigué

Lire l'article en entier