Transition : après l’ANAD, la coalition de Mamadou Sylla tourne le dos au dialogue annoncé

il y a 1 semaine 43
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Après la coalition ANAD dirigée par le président de l’UFDG, Cellou Dalein, c’est le tour de la CORED présidée par le leader de l’UDG, Mamadou Sylla de rejeter la main tendue du gouvernement pour le dialogue politique.

D’après l’invité de nos confrères de Djoma fm ce jeudi 23 juin, ce refus n’est pas catégorique. « Nous avons bien reçu le carton d’invitation du ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation pour un cadre de dialogue qui sera présidé par le Premier ministre Mohamed Béavogui. Je rappelle que le Premier ministre avait déclaré qu’il s’agit d’un véritable dialogue alors que dans le courrier d’invitation, c’est le cadre de concertation qui est mentionné. Le PM Béavogui a même précisé que c’est le troisième round qui aura lieu. Ce jour, le Premier ministre a pris l’engagement qu’il fera en sorte que nos camarades qui ont boudé la rencontre, puissent rejoindre le cadre du dialogue. Après trois mois, nous n’avons rien vu. »
Interrogé si sa coalition prendra part à ce cadre de dialogue prévu ce vendredi, Mamadou Sylla est, on ne peut plus clair : « unanimement, nous avons décidé de ne pas répondre à l’invitation. Ce refus n’est pas catégorique. Mais, si quelqu’un préside une réunion, c’est lui qui doit en principe inviter. Nous n’avons rien contre le ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation qui est d’ailleurs notre département de tutelle… », a-t-il argué pour justifier leur refus de répondre à l’appel du ministre Mory Condé.

Lire l'article en entier