TPI de Pita : Alseyni Diallo écope de la réclusion criminelle à perpétuité, assortie de 30 ans de sûreté

il y a 1 mois 107
CONTACTEZ info@lekaloum.com

Le jeune Alseyni Diallo, âgé de 30 ans poursuivi pour le viol et le meurtre de la petite Aïssatou, 4 ans, à Timbiwol, dans la commune rurale de Pita a été reconnu coupable de ces faits criminels et condamné par le Tribunal de Première Instance (TPI) de Pita à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie de 30 ans de sûreté, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Tribunal de Première Instance de Pita (TPI) a repris ses audiences criminelles ce jeudi matin par le délibéré dans l’affaire Ministère Public contre Alseyni Diallo né à Kourako, Bagnan, dans la commune rurale de Hafia, relevant de la préfecture de Labé.

Alfred Camara, président du Tribunal Première Instance (TPI) Pita

« Cette affaire a été mise en délibéré hier pour décision être rendue aujourd’hui. Il s’agit de l’affaire Ministère Public contre Alseyni Diallo, poursuivi pour viol suivi de meurtre. La partie civile, c’est madame Adama Sira Bah, marchand domiciliée à Timbi-Tounni, précisément dans le secteur de Timbiwol qui est la mère de la fille victime défunte. Le Tribunal, statuant publiquement, contradictoirement en matière criminelle et en premier ressort, après en avoir délibéré sur l’action publique, déclare Alseyni Diallo coupable de viol suivi de meurtre. Pour la répression, lui faisant application des dispositions des articles 268, 269 et 114 du code pénal, le condamne à la réclusion criminelle à perpétuité, avec une période de sûreté de 30 ans. Sur l’action civile, reçoit madame Adama Sira Bah à sa constitution de partie civile. Y faisant droit, condamne Alseyni Diallo au payement d’un franc symbolique à son profit à titre de réparation du préjudice subi. Condamne Alseyni Diallo au dépend, conformément à l’article 548 du code de procédure pénale. C’est la décision du Tribunal Criminelle », a indiqué le juge audiencier, Alfred Camara, président du Tribunal de Première Instance (TPI) de Pita.

Il convient de signaler que la période de sûreté signifie le temps pendant lequel le prisonnier ne peut pas bénéficier d’une grâce présidentielle, de réduction de peine ou de liberté conditionnelle.

Fait inédit ! Après sa condamnation, Alseyni Diallo a été transporté à la maison centrale de Labé à bord d’une moto, placée entre deux gardes pénitenciers, l’un servant de pilote, pour une distance d’environ 48 km entre Pita et Labé.

Depuis Pita, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334  

Facebook Comments Box

Commentaires

Lire l'article en entier