Suspension de la manif du FNDC : « il était de notre responsabilité à tous de donner de la force à ce discours du PM » (Aliou Bah)

il y a 1 semaine 85
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

La suspension de la manifestation du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) pour donner une chance au dialogue sollicité par le gouvernement guinéen, continue à alimenter les débats au sein de la classe politique guinéenne.

Aliou Bah du parti Model estime ce report ne doit pas pousser le gouvernement à faire preuve d’arrogance pour interpréter ça comme étant du recul ou de la faiblesse.

«Je salue la maturité dont a fait preuve le FNDC à travers sa coordination. Je rends hommage à tous ceux qui se sont impliqués de façon directe ou indirecte à la prise de cette décision. Vous savez aussi que le MoDeL est membre à part entière du FNDC. Donc, nous avons contribué à notre façon à faire en sorte que les lignes bougent dans la bonne direction. Donc, il se trouve qu’aujourd’hui c’est la décision la plus sage et la plus opportune à prendre. Je considère que les autorités en place pourront faire l’interprétation qui s’y est par rapport à cette décision et ne pas bomber le torse en faisant preuve d’arrogance pour interpréter ça comme étant du recul ou de la faiblesse »,a-t-il fait remarquer dans l’émission Mirador chez nos confrères de FIM Fm ce jeudi 23 juin 2022.

Il était opportun pour ce gouvernement, de créer un cadre de dialogue avec toutes les caractéristiques pour une sortie de crise, a-t-il indiqué.

« Il était de notre responsabilité à tous de donner de la force à ce discours du premier ministre afin qu’il dispose de toute la marge demanœuvre nécessaire pour créer cette fois-ci un cadre de dialogue parce qu’il ne faut pas aussi rester dans les gros mots. Nous n’avons pas besoin d’un cadre de concertation, nous avons besoin d’un cadre de dialogue avec toutes les caractéristiques qui vont avec et que les acteurs représentatifs se réunissent au nom de la Guinée avec la participation des partenaires de la Guinée, le G5 ainsi que sous la médiation de la CEDEAO et que le Premier ministre puisse prendre le leadership afin que les uns et les autres mettent en contradiction leurs propositions et qu’on puisse sortir de la transition le plus rapidement possible afin que la Guinée puisse amorcer son processus de développement dans des conditions apaisées », a-t-il indiqué.

Aïssata Barry

Lire l'article en entier