Sports | Éliminatoires CM 2022 : Milla Camara s’exprime au sujet de Didier Six et du Syli

il y a 1 semaine 39
CONTACTEZ info@lekaloum.com

Le Syli national de Guinée n’a pas su faire le poids face aux Lions de l’Atlas ce mardi au complexe sportif Moulaye Abdallah de Rabat. Le match retardé de la 2ème journée des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022 s’est soldé par un score de (4-1) en faveur des Marocains.

Juste après cette sanglante défaite de l’équipe nationale, Mohamed Milla Camara, journaliste sportif à la Radio Nostalgie FM, n’est pas passé par quatre chemins pour situer les responsabilités. Pour lui, l’entraîneur Didier Six n’était pas cet homme providentiel, à l’image du prophète Moïse, auxquels beaucoup s’attendaient. Il s’est également prononcé sur l’attitude de l’équipe adoptée certains jours.

« Je pense bien que ce n’est pas une surprise dans la mesure où les étapes ont été sautées. Déjà je ne partage pas l’avis de recrutement de Didier Six. Tout le monde avait crié que ce sélectionneur n’était pas le Moïse qui utiliserait son bâton pour nous faire traverser la Mer Rouge.

On savait que Didier Six n’avait aucun vécu africain et qu’il ne pourrait pas sortir l’équipe de cette crise. Mais très malheureusement il a été recruté par la Fédération Guinéenne de Football.

Ensuite, on a vu ce que ça a donné, malgré le fait qu’il nous ait permis de décrocher notre ticket de qualification dans une poule où tout le monde pouvait se qualifier, une poule assez faible lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations.

Nous attendons des décisions fortes de la part de la FEGUIFOOT. L’entraîneur n’a aucun ascendant sur l’équipe mais j’estime aussi qu’on a besoin de faire table rase des anciennes habitudes pour sonner la fin de la récréation. On a besoin de guerriers qui sont prêts à mourir sur le champ de bataille, au lieu de joueurs qui viennent se divertir sans aucune âme de révolte. Encore une fois, j’ai vu des joueurs faire des successions d’erreurs. Ça n’honore pas le football guinéen.

Que chacun assume sa part de responsabilité, non seulement les joueurs mais aussi le staff, la Fédération, le Ministère » a-t-il lâché avant de renchérir en ces termes.

« La défense, c’est l’une des grosses problématiques de cette équipe parce que tout simplement on n’a pas encore trouvé la bonne équation, la bonne liaison. Peut-être que Mohamed Aly donne bien en club mais en équipe nationale il a du mal à sortir la tête de l’eau.

Il faudrait qu’on se regarde dans les yeux, qu’on se dise la vérité. Plus rien ne marche au Syli national. On a une équipe qui est en plein chantier.

Il faut changer les hommes et ça commence par quoi ? Déjà l’entraîneur et son staff doivent être débarqués pour insuffisance de résultats. Par exemple la Mauritanie et Djibouti ont fait la même chose.

Il est temps pour nous de se regarder dans la glace et de se dire la vérité. Nos joueurs doivent avoir honte de produire de piètres prestations. Prenons des décisions fortes pour rebâtir cette jeune équipe. Si nous y mettons du patriotisme et de la volonté, nous pourrons aller loin. Il n’y a qu’à voir l’éclosion de certains talents.

J’en suis sûr, l’espoir est permis mais il nous faut un changement radical des vieilles habitudes » a conclu Milla Camara.

Lire l'article en entier