Soya-Mamou : un hangar fait office d’école pour les enfants de 7 districts

il y a 3 jours 18
CONTACTEZ info@lekaloum.com

A quelques jours de la rentrée scolaire, l’heure est aux préparatifs des établissements scolaires pour accueillir les élèves. A Yaala, village situé dans la sous-préfecture de Soya, à défaut d’avoir une maison en dur, les populations ont érigé un hangar pour servir de salle de classe pour leurs enfants.

Thierno Amadou Tahirou, sage de la localité explique le motif de l’installation de ce hangar :  » l’unique école publique est située à 5 kilomètres de notre village. Nos enfants, de 7 ans ou 8 ans, ne peuvent pas marcher 10 kilomètres en aller et retour. C’est pour cela, en 2019 que nous avons érigé ce hangar qui accueille les enfants des villages de Gadha Goungouwol, Ka baila, Kadhiodala, Barouwel, Kourbon et Nasroulaye. Puis nous avons trouvé un enseignant à notre charge. Il est épaulé par un fils du village« .

Thierno Mamadou Djouldé Sow est l’un des enseignants communautaires qui donnent des cours sous ce hangar, il revient sur les techniques d’apprentissage sous ce hangar : « l’année dernière, nous avions un effectif de 60 élèves inscrits pour les classes de CP1 et CP2. Avec cet effectif de deux niveaux dans un seul hangar, nous avons utilisé le système de multigrade. Pour cette nouvelle année scolaire, nous envisageons programmer les niveaux par semaine. Ceux de la 1ère et de la 2ème Année viennent ensemble le matin pour la première semaine. Pendant ce temps, ceux de la 3ème Année viendront le soir. La semaine qui suivra, nous allons inverser« , indique-t-il.

Poursuivant, Mamadou Djouldé dégage les difficultés rencontrées :  » les conditions d’apprentissage sous ce hangar sont dures. Chaque matin, les enfants sont obligés d’arroger l’intérieur pour éviter la poussière. Il y a aussi les termites qui détruisent les bancs fixés dans le sol. Les parents s’acquittent difficilement la caution de la mensualité. Chaque enfant doit donner par mois 10000 gnf et deux pots de riz« .

Lire l'article en entier