Solidarité panafricaine : les jeunes marcheurs de Conakry-Bamako sont déjà à Mamou

il y a 1 mois 69
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Partis de l’Ambassade du Mali à Conakry le dimanche 15 mai dernier, le collectif de marcheurs Conakry-Bamako (pour une distance de 1040 km), composé de 9 personnes, est arrivé ce vendredi 20 mai à Mamou. Il était 18 heures quand le maire de la commune urbaine les a accueillis à la rentrée de la ville. Pendant 6 jours, ils ont parcouru 265 kilomètres à pieds.

Interrogé, Mikhindé Sankhon, Coordinateur du collectif explique le but de cette marche :  » nous marchons pour soutenir le peuple malien et réaffirmer la solidarité de l’État guinéen vis à vis de l’État malien. Cette marche vise aussi à lancer le message sur l’Unité africaine. La création d’un Etat fédéral de l’Afrique. Cette fédération doit partir de la Guinée et du Mali. Sur tous les plans, nous Africains, nous sommes unis. Le 21ème siècle est un monde des Grands ensembles. Des États se retrouvent dans des grandes organisations pour défendre leurs intérêts. Il y’a l’OTAN, l’UE, les États-Unis, … Pendant ce temps, nous Africains, avons de la peine à nous rassembler.« 

Elhadj Amadou Tidjane Diallo, maire de la commune urbaine de Mamou les a encouragés pour leur engagement à porter haut cet esprit de panafricanisme.

Depuis le départ, ces marcheurs font 40 kilomètres par jour avant de trouver un lieu (mosquée, foyer des jeunes) pour se reposer avant de continuer le trajet le lendemain.

A Bamako, ce collectif va présenter un mémorandum aux autorités maliennes dans lequel ils vont livrer le message de la fédération des deux États.

Lire l'article en entier