SIDA. Labé: 1830 personnes séropositives, dont 1300 femmes, et 59 enfants

il y a 1 mois 62
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Chaque année est célébrée le 01 décembre,  la journée internationale de la lutte contre le VIH-SIDA. Et la région administrative n’est pas en marge de cette réalité. 

Au niveau de l’Inspection régionale de la Santé, les statistiques sur le nombre de personnes malades, fait froid dans le dos. Selon le premier responsable de ce service, on dénombre à ce jour 1830 personnes, dont 1300 femmes, et 59 enfants enregistrées sur leur file active. Lancée en 1988, la journée mondiale de lutte contre le sida est célébrée cette année sous le thème « égalité maintenant ».

Ouvert en 2005, le site de prise en charge de l’hôpital régional de Labé, a enregistré depuis sur sa base de données plus de 4000 personnes séropositives, à en croire  l’inspecteur régional de la santé de Labé.

« De 2005 à aujourd’hui, nous avons enregistré 4436 personnes séropositives. Nous avons dans notre file active 1830 personnes dont 1300 femmes, 59 enfants, dont certains sont nés porteurs de la maladie. Comme vous avez constaté,  les femmes sont plus touchées », affirme Dr. Kassi Fangamou.

Pour la seule année 2022, plus de 160 nouveaux cas ont été enregistrés à Labé. À cela s’ajoutent des pertes de vue, et une trentaine de cas de décès connus depuis l’ouverture du site de prise en charge.

« L’année 2022, nous avons enregistré 166 nouveaux patients et l’année dernière on avait enregistré 123 cas, il y a eu progression. En plus, nous avons des gens que  nous avons perdus de vue, qui sont au nombre de 80. Et de 2055 à maintenant, nous avons eu 30 cas de décès », indique Dr. Kassi Fangamou.

À l’occasion de la célébration de cette journée mondiale de la lutte contre le Sida, selon notre interlocuteur, l’ONU-Sida s’est fixé comme  objectif la réduction du risque  d’inégalité,  à l’accès à la prévention et au traitement du sida. « Pour pouvoir réduire cette inégalité, c’est de tout faire, quel que soit le pouvoir d’achat de la personne, qu’ils aient tous accès aux mêmes informations liées à la prévention mais aussi au traitement. Ceci passe aussi nécessairement par l’éduction, la scolarisation des enfants surtout des jeunes filles », souhaite l’IRS de Labé.  

Néanmoins il y a de quoi se réjouir.  Aux dires de l’IRS de Labé, au plan préventif et traitement, des avancées significatives non sont enregistrées..

« En 2022, nous avons réalisé 240 charges virales, donc la duplication du virus a été bloqué dans l’organisme de ces personnes, on ne détecte plus des nouveaux virus qui attaquent le système immunitaire du malade, ça veut dire que la personne n’a plus la maladie mais, la charge a été diminuée. Ca fait que les personnes vivent si longtemps que possible tant qu’ils continuent de prendre les traitements »  dit l’IRS de Labé.

Découverte en 1981, jusqu’à présent aucun traitement pouvant guérir les sidéens n’a été trouvé, c’est pourquoi les moyens de prévention sont vivement conseillés.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

L’article SIDA. Labé: 1830 personnes séropositives, dont 1300 femmes, et 59 enfants est apparu en premier sur Mediaguinee.org.

Lire l'article en entier