Santé publique: Karpowership fait un  don de matériels à la Guinée

il y a 1 mois 51
CONTACTEZ info@lekaloum.com

Pendant que la Guinée fait encore face à la Covid-19 à l’instar du reste du monde, l’Institut  national de la santé publique a reçu un don de matériels et autres « consommables de laboratoire ». Un geste de Karpowership dont la remise a eu lieu dans la matinée de ce mardi 12 octobre 2021, à Conakry.

Il s’agit de 400 combinaisons de jetable blanche (…), 300 masques FFP2 avec valve portwest BIZTEX, 150 masques anti-poussière, 30 gants latex non poudrés AL (L) et 30 gants latex non poudré AL (M)  que le directeur général de Karpowership a remis en personne au directeur général de l’INSP, à la faveur d’une cérémonie organisée à cet effet.  A l’occasion, Amine CHAARI déclare son ravissement  «d’être là avec les représentants de l’INSP, les représentants du ministère de la santé à l’occasion de cette campagne de dons sanitaires ».

Poursuivant, il rappelle que si «Karpowership  est présente en Guinée depuis début 2020» seulement,  «ce n’est pas la première action que nous menons en Guinée ». Et d’informer que «nous avons déjà mené deux actions pour des dons de vivres pendant le mois de ramadan 2020 et le mois de ramadan 2021 ».

«Des actions  qui entrent dans notre responsabilité sociétale de l’entreprise, envers le peuple guinéen », et dont M. CHAARI dit toute sa satisfaction. Surtout, insiste-t-il, «ce peuple qui nous retient de plus en plus avec son hospitalité, avec son accueil très chaleureux, avec sa gentillesse ».

Et en retour, explique-t-il, «c’est pourquoi, on est en train de travailler dur notamment avec nos partenaires EDG et le ministère de l’énergie pour trouver un accord de partenariat à long terme qui permettrait aux citoyens guinéens d’avoir de l’électricité en permanence. Et à l’Etat guinéen de faire des grands pas vers la réalisation de ses projets  d’infrastructures  en électricité ». Et de promettre «que tant que Karpowership est là, on ne va pas cesser d’assumer notre responsabilité sociétale envers le peuple guinéen».

A son tour, le DG de l’Institut national en santé publique, Professeur Abdoulaye Touré remercie la direction et toute l’équipe de Karpowership qui ont « échangé avec nous depuis plusieurs mois sur ces besoins-là et ce processus de donation ». Et d’ajouter que « c’est un don qui vient à point nommé parce que ça correspond exactement à nos besoins de consommables au quotidien pour bien d’activités à l’institut parce que, comme, on l’échangeait antérieurement, l’Institut national de santé publique fait beaucoup d’activités qui sont également des activités utiles pour la société ».

Des activités dont «entre autres,  le suivi des personnes vivant avec le VIH, les hépatites, la méningite et beaucoup d’autres choses pour lesquelles ces consommables peuvent être utilisés », indique Professeur Touré.

Découvrant «l’entreprise également sur le terrain des dons, de l’appui à la société pour d’autres choses dans l’humanitaire. Nous apprécions cela» indique le DG de l’INSP. Et de rassurer  «que nous tiendrons beaucoup à renforcer cette collaboration pour le bien-être de la population. Et au nom de l’Institut et tous mes collègues ici, présents, je vous rassure que ce qui est donné ici sera utilisé à bon escient, ira effectivement dans les laboratoires de biologie et moléculaires et ira également dans le cadre des prélèvements parce qu’il y a des gants et d’autres consommables ».

Dans le même sillage, Dr Kanté Bachir, représentant du ministère de la santé à la cérémonie, salue « l’arrivée ce matin dans les locaux de l’INSP pour nous gratifier de ce don de matériels qui contribue effectivement au travail qu’ils font en ces lieux et également aux travailleurs de l’INSP qui se sont réunis massivement pour recevoir ce don ».

 Preuve «qu’il y a de l’intérêt et de l’intéressement dans ce qui a été fait », assure-t-il.  En tout cas, «du point de vue ministère de la Santé, il faut dire que ce geste vient à un moment assez spécial », le conseiller.

Et de rappeler, «nous avons déjà connu trois vagues de coronavirus. Il se trouve qu’aujourd’hui les chiffres, et les statistiques, du point de vue  infection sont en train de baisser ». Précisant cependant que «ça ne veut pas dire pour autant qu’il faut aussi baisser les bras ».  Ainsi, en déduit-il, «qu’une entité comme la vôtre puisse nous donner des éléments  pour pouvoir continuer à travailler parce que la lutte n’est pas encore terminée. Il faut qu’on arrête carrément la circulation de ce virus, et pour ce faire, le travail est encore beaucoup plus hardi maintenant qu’auparavant».

Dans son discours, Dr Kanté établit un parallèle entre Karpowership qui «fournit de l’électricité, et les labos de l’INSP qui (…) travaillent avec l’électricité ». S’interrogeant si « c’est une façon pour eux de dire continuer à travailler, et demandez nous de l’électricité ».

Pour conclure, en sa qualité de représentant du ministère de la Santé, Dr Bachir exprime toute sa reconnaissance, espérant que «c’est le premier jet d’une longue série »  de la part du partenaire Karpowership.

Lire l'article en entier