Santé : la Fondation Orange Guinée signe une convention de construction d’un centre d’hémodialyse de Conakry 

il y a 1 mois 179
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Le Directeur Général de la Fondation Orange Guinée et le Ministre de la Santé ont signé deux conventions dans l’après-midi de ce mardi 28 juin 2022. La première porte sur une convention de base qui renouvelle l’ancienne signée en 2020, et qui s’occupe du renforcement du système de santé en République de Guinée.

La deuxième convention, quant à elle, est relative au financement, par la Fondation Orange Guinée, de la construction d’un second centre d’hémodialyse à Conakry. Et, demeure le point culminant de discussions, d’échanges et de partenariat qui date de plusieurs années et qui témoigne de la solidité des relations entre la Fondation et le ministère de la Santé, selon le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique.

« Mais au-delà, il s’agit aussi d’une convention qui nous permet de dire comment la Fondation Orange Guinée, dans le cadre de sa responsabilité sociétale, continue de rester auprès du peuple de Guinée, auprès du ministère de la Santé, en nous accompagnant dans nos activités de santé. Donc, c’est tout ceci qui se résume à cette signature », a évalué Mamadou Péthè Diallo.

Pour sa part, le Directeur et Président du Conseil d’administration de la Fondation Orange Guinée s’est déclaré heureux de signer ce deuxième protocole avec le ministre de la Santé, puisqu’ayant eu énormément de satisfaction dans la conduite de la première.

« C’est ce qui nous encourage à venir signer cette deuxième convention dont l’élément fondamental sera la construction d’un centre d’hémodialyse en Guinée », a expliqué M. Aboubacar Sadikh Diop.

« Comme vous le savez, Orange est très préoccupée par le bien-être collectif des Guinéens. C’est pourquoi nous allons financer la construction de ce centre pour une valeur d’à peu près 5 milliards GNF pour contribuer aux objectifs du ministère en vue de lui permettre de mettre les populations dans des conditions de santé acceptables », a-t-il motivé, tout en réitèrant l’engagement de la Fondation Orange Guinée à continuer à travailler auprès du ministère pour répondre à ses préoccupations.

Lire l'article en entier