Rio Tinto Simfer signe un accord-cadre pour l’emploi local avec ses contractants et fournisseurs de main d’œuvre

il y a 3 mois 166
PLACEZ VOS PRODUITS ICI

CONTACTEZ [email protected]

Rio Tinto Simfer, ses sous-traitants et fournisseurs de main d’œuvre ont signé ce mercredi 31 mai 2023 un accord-cadre établissant les exigences spécifiques en matière d’emploi local pour la construction des blocs 3 et 4 du projet Simandou.

Cet accord a été élaboré avec le concours de l’Inspection générale du travail et la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée (CNTG). Il vise à assurer une participation accrue des travailleurs guinéens tout au long des différentes phases de construction du projet.

Des directives claires et contraignantes y sont définies pour tous les contractants, y compris les sous-traitants et les fournisseurs de main-d’œuvre, afin de promouvoir l’emploi local et le développement de la main d’œuvre guinéenne dans le strict respect du code du travail.

Points clés de l’accord

  • L’accord-cadre donne la priorité à l’emploi de Guinéens pour les postes disponibles, qu’ils soient qualifiés, semi-qualifiés ou non qualifiés.
  • Les contractants de Rio Tinto Simfer ne peuvent recruter d’expatriés que s’il n’existe pas de ressource guinéenne disponible pour remplir les conditions de qualification et de compétence d’un poste.
  • Tous les postes non-qualifiés doivent être occupés par des membres des communautés locales, c’est-à-dire les personnes directement impactées par le Projet.
  • L’accord-cadre règle également les conditions de recrutement, d’emploi et de rémunération des employés des sous-traitants de Rio Tinto Simfer.
  • Les contractants doivent élaborer et mettre en œuvre un programme de formation et de développement pour chacun de leurs employés nationaux.

Chiffres clés sur les emplois

  • 600 emplois directs créés.
  • 2 300 ouvriers mobilisés dont 93% de guinéens pour la construction de la mine et du chemin de fer.
  • 6 000 travailleurs supplémentaires à mobiliser d’ici la fin de l’année.
Lire l'article en entier